Search

Dentelle & Pellicule

Un blog sur tout ce qui a trait au costume

L’expérience interdite – Flatliner – Bande-Annonce

Aujourd’hui, je suis tombée par hasard sur la bande-annonce de L’expérience Interdite – Flatliner, de Niels Arden Oplev et j’ai eu immédiatement envie d’en parler ici.

L’histoire

Un groupe d’étudiants en médecine se lance dans des expériences de mort imminente. Mais ce qu’ils découvrent semble soulever plus de questions que ce qu’ils obtiennent de réponses.

Mon avis

 

En voyant les premières images du film, et sans en avoir vu le titre, j’ai immédiatement pensé qu’il s’agissait d’une version cinéma des Thanatonautes, le livre de Bernard Werber.

Au fur et à mesure que la bande-annonce avançait, je réalisais que cela ne pouvait évidemment pas être le cas. Et je suis au final très intriguée par ce film.

Il semblerait que l’ensemble du film parte d’un point de vue logique, pour dériver dans la science-fiction et le film d’horreur, ou au moins un genre thriller. La bande-annonce laisse clairement des indices que ces simples expériences vont mal tourner, et que d’étranges phénomènes vont arriver aux personnages principaux.

Pour ce qui est du casting, j’ai retrouvé avec plaisir Ellen Page et Nina Dobrev qui sont deux actrices que j’apprécie particulièrement. J’avais découvert Ellen Page dans Bliss (dont j’ai parlé ici), et j’ai eu l’occasion de la voir depuis dans de nombreux films, notamment Inception, où elle est parfaite. Quant à Nina Dobrev, je l’ai vue uniquement dans la série Vampire Diaries, mais je pense que le personnage qu’elle y joue lui permet clairement de montrer ses capacités d’actrice. Espérons donc qu’elle réussisse sa percée sur le grand écran.

D’un point de vue costume, il semblerait que les scènes alternent entre les tenues blanches du côté médical, et des tenues plus colorées qui semblent plus représenter l’état d’esprit des personnages. Bien qu’il ne s’agisse évidemment pas d’un “film à costumes”, je pense que le costume peut ici participer à l’angoisse des personnages et illustrer leurs états d’esprit. Espérons que ce sera le cas.

Pour finir, je noterai que j’apprécie le fait que le film ait conservé son titre original anglais. Le fait que le titre ait été traduit était sans doute nécessaire, mais les deux titres côte à côte permettent de satisfaire tous les publics.

En conclusion, je trouve cette bande-annonce très intrigante et complète en termes d’action, de suspens et d’acteurs, et j’ai hâte de découvrir le film.

Sortie le 22 novembre 2017

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé de la bande-annonce ?
  • Trouvez-vous le film crédible ou trop extravagant ?
  • Irez-vous voir le film ?
  • Avez-vous d’autres liens concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

A la poursuite de demain – un film de Brad Bird

Et je suis de nouveau de retour dans les analyses de film, avec À la poursuite de demain, un film de Brad Bird.

Le Synopsis

Casey a toujours été une optimiste. Son ambition : réparer le monde. Et elle va devoir faire bien plus que ça lorsqu’elle découvre dans ses affaires un étrange pin’s …

Ma critique du film

Dès les premières images de la bande-annonce de ce film, j’étais convaincue de l’intérêt qu’il pouvait avoir. La bande-annonce était intrigante et bien construite et révélait très peu du film, et le film en lui-même est assez original et bien mis en place.

C’est de la science-fiction légère, accessible à tous et très optimiste, ce qui est finalement assez rare au cinéma, surtout par les temps qui courent.

Ce qui m’a le plus plu dans le film est le personnage de Casey, qui est positive et intelligente, et qui est clairement responsable du fait de sauver le monde. Le personnage de Frank enfant est également intéressant, mais il est évident qu’il change en devenant adulte, laissant toute sa place à Casey.

Quelques incohérences du film ne permettent pas de tout accepter, mais néanmoins le film est un beau message d’espoir et d’encouragement aux générations actuelles.

Les costumes de Jeffrey Kurland

Continue reading “A la poursuite de demain – un film de Brad Bird”

Harder Better Faster Stronger – Daft Punk

Aujourd’hui, je vous emmène dans l’espace avec le clip animé de Daft Punk, Harder Better Faster Stronger, de la série Interstella 5555.

Pourquoi ce clip ?

Ce morceau de Daft Punk me rappelle mes années de lycée. Si je ne suis pas forcément fan de musique électronique d’une manière générale, j’avais immédiatement accroché à cette “chanson” du groupe.

Le clip, créatif et bien réalisé avait fini de me convaincre et je connaissais à l’époque la chanson par coeur. Bien sûr, à l’époque, je ne comprenais pas les paroles ou tellement peu …

Quelques années plus tard, j’ai découvert que Daft Punk n’était pas un groupe de quatre personnes sur scènes, comme dans les clips de cet album, mais je m’en suis remis depuis et j’ai pu voir l’intégralité des vidéos d’Interstella 5555.

Pour moi, la musique doit raconter une histoire et si ici les paroles racontent quelque chose, l’ensemble de l’album a été illustré de manière à raconter autre chose. L’histoire de ces stars interstellaires, kidnappées par un homme pour les faire devenir des stars sur scène est particulièrement créative et amusante. Je conseille donc la vidéo intégrale, mais pour ma part, je me concentrerai uniquement sur ce clip aujourd’hui.

 

Les costumes et accessoires

Le clip se situe au milieu de l’histoire d’Interstella et consiste en l’étape de transformation des personnages d’extraterrestres à humains. Bien que ce ne soit pas le passage avec le plus de costumes, je trouve que cette transformation est particulièrement intéressante.

2

La première étape du clip consiste ici à retirer les costumes aux personnages. Notons qu’au début et dans les clips précédents, ils sont tous similaires : la même couleur de peau, des costumes différents, mais basés sur les mêmes couleurs et motifs, et les mêmes diadèmes sur la tête. Le groupe est uni par leur aspect extérieur. Seuls leurs cheveux sont différents, ainsi que leurs silhouettes.

3

Une fois les costumes retirés, nous retrouvons le groupe très pudiquement en sous-vêtements (oui c’est un clip tout public tout de même) et prêts à être transformés.

La première étape de la transformation est leurs esprits. Ils s’agit de transformer leurs souvenirs pour qu’ils ne s’aperçoivent pas du changement. Ici, on est complètement dans la science-fiction est c’est très intéressant. Nous pouvons d’ailleurs voir que les souvenirs ne sont que transformés et non pas effacés ou recréés. Nous notons déjà au passage que les scènes, qui montrent des enfants changent totalement de couleurs. Bien entendu les personnages ne sont plus bleus, mais également les vêtements qu’ils portent ne sont plus tous de la même couleur, comme si la transformation en humains ajoutait de la diversité.

6

C’est également le cas directement au sein du groupe, où un des personnages devient de couleur noire, alors qu’ils étaient avant parfaitement de la même couleur.

Une fois leurs corps “repeints”, il s’agit à présent d’habiller les stars. Ici, la recherche de vêtements est assez amusante, car au fur et à mesure que l’on voir les silhouettes défiler avec différents types de vêtements, il est possible de s’apercevoir que les tenues sont assez typiques de groupes de musique. Nous avons les rappeurs, les rocks stars, les tenues plus “kawaï” et dans tous les cas, les tenues sont clichées. Je pense que le but était ici de montrer subtilement que le “producteur” cherche le succès et se base sur l’existant pour réussir.

10

Passons un rapide coup d’oeil sur la machine à habiller, qui est d’une efficacité redoutable. Ici, la scène montre le côté pantin du groupe qui n’est donc pas responsable de ses actions à ce moment-là. Les personnages sont habillés comme on appliquerait de la peinture à une poupée. C’est un clin d’oeil sur le côté manufacturé du groupe par le fameux producteur.

11

Bien évidemment nous pouvons voir le résultat des styles des différents personnages. Notons que les musiciens sont très diversifiés ici autant donc par leurs couleurs de peau que par leurs styles de tenues. C’est flagrant ci sur cette image où l’un fait très sportif tandis que l’autre a un côté plus élégant et habillé.

12

La dernière étape est l’ajout de lunette qui ont ici le but de contrôler leurs esprits, mais qui sont à mon avis également un clin d’oeil au côté très “star” de quelqu’un qui porte des lunettes. Le fait de ne pas voir les yeux de quelqu’un crée de la distance. Ici, cela les rend en quelque sorte inaccessibles.

13

Nous assistons ensuite à la phase finale de la transformation, qui consiste à modifier leur clip vidéo pour pouvoir vendre les stars d’un point de vue commercial. Ici encore, nous pouvons noter la diversité créée au moment de la transformation qui retire l’unité initiale des personnages.

14

Pour finir, nous découvrons le “méchant” de cette histoire très brièvement. Il est visiblement âgé, et vêtu de noir, en costume. Sa position et son apparition le définissent clairement comme un personnage “méchant”.

15

Regardez le clip ici

Complétez votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Connaissiez-vous ce groupe et ce clip ?
  • Pensez-vous que l’on peut considérer Interstella 5555 comme un film à part entière ?
  • Que pensez-vous des costumes et accessoires de cette vidéo ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Black Panther – Bande-Annonce

Aujourd’hui, j’ai vu la bande-annonce de Black Panther, un des prochains films Marvel à sortir, par Ryan Coogler.

L’histoire

T’Challa, le nouveau dirigeant du Wakanda, doit défendre son pays des menaces qui pèsent de l’extérieur, mais également de l’intérieur …

Mon avis

 

Ce qui est particulièrement amusant est que j’ai enfin eu l’occasion de voir Captain America : Civil War pas plus loin qu’hier. J’ai trouvé d’ailleurs que ce nouveau personnage de Black Panther avait quelque chose de très intéressant. Il ne semble ni méchant ni bon, simplement voué à son pays et à ce que lui voit comme justice.

Ainsi, je suis ravie de voir qu’il aura droit à son film indépendant prochainement.

Au-delà d’en savoir plus sur le personnage, j’ai bien aimé ici que les costumes soient inspirés et dérivés de costumes traditionnels africains, mais remis au goût du jour. Espérons que la vulgarisation ne sera pas trop violente, permettant quand même un respect des si beaux costumes africains.

Le film semble également introduire de nombreux personnages, qui ne sont pas nommés ici, mais qui pourraient avoir une importance par la suite dans d’autres films.

Je suis surprise de ne pas avoir vu insérer ici des Avengers (puisqu’ils sont partout), mais ce n’est pas forcément pour me déplaire : la bande-annonce vise clairement sur le succès du personnage et du contexte avant de chercher à faire valoir ce qui fonctionne déjà.

En conclusion, bien que le film ne sorte pas tout de suite, je serai très intéressée de le découvrir pour en savoir plus sur ce dirigeant un peu superhéros mais également parfois méchant, en fonction des cas.

Sortie le 14 février 2018

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé de la bande-annonce ?
  • Quel est votre personnage Marvel préféré ?
  • Irez-vous voir le film ?
  • Avez-vous d’autres liens concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Alice’s Adventures in Wonderland – Royal Ballet

Cette semaine, je suis tombée par hasard sur un extrait du ballet Alice’s Adventures in Wonderland, par le Royal Ballet. J’ai donc regardé le spectacle en entier et aujourd’hui je vous en parle.

Un peu d’histoire

Alice au pays des merveilles est un roman de Lewis Carroll écrit en 1865. À l’origine uniquement destiné aux adultes, il a ensuite été réadapté pour s’adresser plus aux enfants.

Le ballet, intitulé les aventures d’Alice au pays des merveilles, voit le jour en 2011 à travers Christopher Wheeldon, sur un scénario de Nicholas Wright et une musique de Joby Talbot.

Il sera repris cette année au Royal Opera House de Londres.

2

L’histoire

Alice est une petite fille curieuse qui, en suivant un lapin blanc assez étrange, va découvrir un monde mystérieux et merveilleux.

Ma critique du spectacle

Continue reading “Alice’s Adventures in Wonderland – Royal Ballet”

Run Boy Run – Woodkid

Aujourd’hui, j’avais envie de découvrir avec vous un clip du chanteur Woodkid (aka Yoann Lemoine), Run Boy Run.

Pourquoi ce clip ?

J’aime beaucoup me laisser emporter par les suggestions YouTube pour découvrir de nouvelles choses, de nouveaux artistes et des vidéos que je n’aurais pas été chercher de moi-même. C’est de cette manière que je suis tombée sur cette vidéo, et cet artiste.

Ce qui m’a immédiatement plu ici est évidemment l’aspect visuel du clip, travaillé en noir et blanc, principalement de profil, avec des costumes et des décors qui appellent à l’imagination.

Le texte de la chanson semble également en accord avec les images et soutiens le discours du clip.

Je trouve que l’ensemble du clip raconte une histoire, suffisamment précise pour se sentir concerné, mais suffisamment vague pour que chacun puisse y ajouter son interprétation. C’est là finalement la réussite de ce clip qui suggère sans dire, et qui nous ramène à notre propre imagination d’enfant, alors que tout est possible.

Les costumes

Continue reading “Run Boy Run – Woodkid”

Le dernier vice-roi des Indes – Bande-Annonce

Aujourd’hui, j’ai eu envie, grâce à son affiche, de regarder un film à consonance plus historique : Le dernier vice-roi des Indes, de Gurinder Chadha.

L’histoire

Le dernier dirigeant de la colonie indienne pour les Britanniques est envoyé pour faire la transition vers l’indépendance du pays. Mais la tâche se montre plus ardue que prévu …

Mon avis

Si l’affiche m’avait immédiatement attirée, je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec le nom du film. Néanmoins je n’ai pas été déçue quant à cette bande-annonce qui m’a surpris.

Ici, le film semble être dans la veine des films historiques tels que Le Discours d’un Roi, the Queen, ou encore Le Dernier Empereur, dans le sens que si l’histoire est romancée pour maintenir une action à travers le film, la base du film est une histoire réelle, et un fait historique marquant.

J’avais déjà pu le dire auparavant, j’aime les films basés sur des histoires vraies, je trouve que les personnages ont toujours quelque chose de plus authentique et qu’il est donc plus facile de s’y attacher. De plus, des films comme celui-ci permettent de rendre plus vivante une histoire qui est peu ou pas connue (pour ma part dans ce cas, pas du tout).

Pour ce qui est de l’image, le tout semble travaillé, costumes y compris, pour donner une impression lumineuse et claire du pays, et de ses habitants. Bien que je ne connaisse absolument rien aux costumes indiens, les images donnent un sentiment de réussi d’un point de vue respect de l’historique du costume. Cela semble en tout cas le cas pour les costumes civils des Anglais.

Au-delà de ça, Hugh Bonneville est un acteur que j’apprécie particulièrement, car il offre toujours une note pas parfaitement à l’aise et touchante à ses personnages et les rend ainsi plus humains à mes yeux. C’était par exemple le cas dans la très belle série Downtown Abbey.

Finalement, j’ai hâte de découvrir l’ensemble qui pour le moment se promet riche.

 

 

Sortie le 5 juillet 2017

Complétez votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé de la bande-annonce ?
  • Aimez-vous ce genre historique de film ?
  • Connaissiez-vous cette histoire de l’Inde ?
  • Irez-vous voir le film ?
  • Avez-vous d’autres liens concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Silent Hill – un film de Christophe Gans

Cela faisait quelque temps que je n’avais pas analysé un film donc aujourd’hui parlons du film d’horreur Silent Hill, de Christophe Gans.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

Le Synopsis

La petite Sharon semble hantée par de sombres rêves, ce qui inquiète fortement ses parents. Désespérée de sauver sa fille, Rose emmène l’enfant, contre l’avis de son mari, dans la ville qui semble la source de ses cauchemars : Silent Hill.

Ma critique du film

Je n’ai jamais beaucoup joué à des jeux vidéos, encore moins à des jeux vidéos de type horreur où l’ambiance est angoissante et où il faut s’échapper si l’on ne veut pas mourir dans d’atroces souffrances … j’ai le coeur qui bat trop vite, je panique et mon personnage meurt trop souvent pour avancer dans le jeu. En revanche, en film, le concept me plait beaucoup. Et je trouve que l’univers des jeux vidéos est souvent plus riche et plus original que les créations de films en elle-même, où les réalisateurs se contraignent plus à ce qui est réalisable sur un humain en tournage, là où le jeu va concevoir des choses plus extraordinaires.

Ainsi, j’ai été immédiatement intriguée par l’univers de Silent Hill à sa sortie en salle. Si je n’avais personnellement jamais joué au jeu, on m’avait déjà décrit l’ambiance de celui-ci. Et je dois avouer que le film ne m’a pas déçu.

Esthétiquement, nous sommes dans un monde de jeu vidéo qui, d’après ce qu’on m’a dit, respecte bien l’univers original. Ce qui m’a plu personnellement c’est que les mouvements de caméra, les montages d’images et même le jeu d’acteur font parfois penser à un jeu vidéo.

De plus, cet univers irrationnel où le jour et la nuit s’enchaînent sans logique ni temps réel me plait énormément. Quant à l’histoire, je n’ai pas su s’il s’agissait de la même dans le jeu, mais elle est bien construite et reprend à l’univers des cauchemars de nombreux points.

Les costumes de Wendy Partridge

Continue reading “Silent Hill – un film de Christophe Gans”

Thriller – Michael Jackson

Cette semaine, un collègue m’a remontré le magnifique clip vidéo de la chanson Thriller, de Michael Jackson, et aujourd’hui j’avais envie d’en parler.

Pourquoi ce clip ?

Si la chanson Thriller est une des plus connues de Michael Jackson, c’est également ma favorite. J’aime l’ambiance construite autour de la musique qui raconte une histoire. Enfant, j’écoutais souvent l’album de Michael Jackson de ma maman, et il n’était pas rare que je relance plusieurs fois cette chanson.

Ma mère n’étant pas une fan de films d’horreur, je n’en ai que très peu vu dans ma jeunesse, et ils avaient donc toujours beaucoup d’impact. Cette chanson me donnait donc sûrement un petit rappel d’interdit et d’adrénaline … De plus, les sons de cette musique font pour moi appel aux sens et à l’imagination et sont presque visuels (si vous voyez ce que je veux dire).

Il m’a fallu plus de temps pour voir le clip (car internet n’était pas si répandu à mon époque), mais je dois reconnaître que c’est également un de mes favoris de Michael Jackson, notamment parce qu’il y a un véritable effort de développement d’un univers, qui correspond en plus à ce que j’imaginais de la musique.

Les costumes et autres …

Continue reading “Thriller – Michael Jackson”

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑