Pour changer de format, voici un article court sur une bande annonce qui m’a attiré l’oeil récemment : Le chasseur et la reine des glaces, de Cedric Nicolas-Troyan.

L’histoire

Bien avant que la reine Ravenna ne tombe sous l’épée de Blanche Neige, elle avait pu assister sa soeur Freya dans une guerre sans merci contre l’amour, dans un pays de glace. Après la défaite de sa Ravenna, Freya utilise un ancien miroir pour la ramener à la vie et former une aliance maléfique contre le royaume de Blanche Neige.

Mon avis

Il s’agit donc d’une sorte de préquelle et de séquelle à Blanche neige et le chasseur, de Rupert Sanders, sorti en juin 2012.

Le premier film m’avait bien plu et bien qu’un peu prévisible, il laissait une impression plaisante, notamment du à l’univers de contes de fée développé.

J’espère donc, et la bande annonce me le laisse penser, retrouver dans ce nouveau film l’ambiance sombre et mystérieuse du premier film, étendu à l’univers de la reine des neiges (Disney est clairement passé par là).

Soyons à présent un peu plus concrets : la bande annonce met en place le scénario et l’univers (sans doute un peu trop), mais laisse pressentir de belles images, de bons acteurs (avec notamment la très talentueuse Emily Blunt) et des costumes dans la veine du précédent.

Pour comparer avec des univers similaires :

  • Si le film semble s’approcher de l’univers de Once Upon a Time, il semble néanmoins avoir traité le personnage de la reine des neige dans un style beaucoup moins Disney et par conséquent beaucoup plus sombre. Pas question de la spontanée Anna dans la bande annonce, et quelque part, c’est sûrement mieux. On repart quelque peu aux sources avec une reine des neiges qui devient méchante.
  • On retrouvera également des influences communes avec Les frères Grimm (et en même temps, le film étant inspirés des contes, est-ce surprenant ?)
  • Finalement, on sera plus proche d’un univers tel que celui d’Into The Woods (mais sans les chansons tout de même), où les princes et princesses ne sont pas toujours mariés avec beaucoup d’enfants, ou encore de Maléfique où le méchant (en l’occurence la méchante) a un passé, une blessure, ce qui rend l’histoire plus suptile et moins manichéenne.

Sortie le 20 avril 2016

Pour compléter votre DVDthèque :

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé de la bande annonce ?
  • Irez-vous voir le film au cinéma ?
  • Qu’attendez-vous des costumes de ce film ?
  • De quel univers pensez-vous que ce film se rapproche le plus ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements