Aujourd’hui, nous parlons du film de Martin Scorsese, Shutter Island, et en particulier du costume du personnage de Teddy Daniels, interprété par Leonardo DiCaprio.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

Le synopsis du film

En 1954, un marshal américain, Teddy Daniels, et son coéquipier Chuck Aule enquêtent sur la disparition de Rachel Solando, une dangereuse prisonnière, apparemment échappée d’un hôpital psychiatrique pour criminels.

Plus l’enquête avance, plus les découvertes faites par les deux marshals sont surprenantes et vont les amener à découvrir les dessous de Shutter Island …

Le personnage de Teddy Daniels

À première vue Teddy Daniels est un personnage simple : marshal américain, il arrive par la mer pour une enquête sur une disparition dans un établissement pénitencier et accepte de se plier aux règles imposées sur place. Il est là pour imposer la loi, mais comprend son importance et la respecte donc.

Assez vite néanmoins, le personnage se montre beaucoup plus complexe que cette première impression. Ses rêves, plus que torturés, son passé qu’il explique en partie (sa femme morte dans un incendie) et qui ne correspondent pas à ces mêmes rêves qui impliquent autant d’eau que de cendres, et son passé de libérateur de Dachau qui ajoute une couche supplémentaire de subtilité au personnage.

Assez rapidement donc, il est présenté comme une psychologie complexe et avec des fantômes dans son passé. Les médecins avec qui il peut discuter dans l’hôpital, et en particulier le docteur Naehring (interprété par Max von Sydow), nous donnent des indices au fur et à mesure du film de sa nature réelle. De même que sa discussion avec le prisonnier George Noyce (interprété par Jackie Earle Haley), qui dans un premier temps rend surtout l’histoire plus confuse …

Tout cela se construit donc doucement (et est beaucoup plus facile à lire à un deuxième visionnage) pour amener vers l’apothéose de la fin, ce twist dans le scénario lorsque le vrai nom de Teddy est sa vraie “nature” est révélée. L’explication finale est lente, de manière à ce qu’il la comprenne et se mette à y croire, au même titre que le spectateur qui, dans sa tête, revoit l’intégralité du film au fur et à mesure des exemples et des justifications. De nombreuses scènes dans le film prennent alors un nouveau sens et le personnage finit donc en parfaite contradiction avec la première impression qu’il donnait.

Les costumes de Teddy Daniels

Les costumes du film ont été designés par Sandy Powell.

Le personnage a peu de costumes sur la durée du film, et ceux-ci peuvent se séparer en deux catégories : d’une part le passé et les rêves, et d’autre part le présent.

 

  • Le passé et les rêves

Il y a tout d’abord son costume militaire de soldat américain. Nous le voyons lors de la libération du camp de Dachau. Il est présenté toujours avec son arme, ce qui appuie le côté violent du personnage, mais à part cela il est habillé de manière règlementaire vis-à-vis des autres soldats.

Le costume suivant est celui qu’il a dans ses rêves. En réalité, c’est le même que celui du début du film, dans la réalité, ce qui montre selon moi l’influence de son conscient sur son inconscient. Dans ses rêves, c’est l’homme qu’il est aujourd’hui qu’il voit, et qui s’accroche à son passé comme le personnage s’accroche à sa femme dans le rêve.

Dès lors, nous voyons déjà le contraste entre l’histoire de l’incendie (par la scène et la femme qui partent en fumée) et l’eau qui fait son apparition et tache le costume. La confusion est volontairement intégrée à la scène pour faire douter le spectateur.

Pour finir, le dernier costume de cette catégorie est celui du souvenir réel, dévoilé à la fin. Si sa femme a le même costume que dans ses rêves, Teddy quant à lui a un costume tout autre. Selon moi, cela reflète qu’à ce moment de son histoire, Teddy était sain d’esprit, un homme qui travaillait et n’avait donc pas la même tenue chaque jour. Son costume deux pièces est plus sombre que celui du début du film.

Au début cette scène où sa vie bascule, il retire son chapeau et sa veste. Le geste est selon moi symbolique : c’est un souvenir que Teddy refoule. Il doit donc se “mettre à nu” pour l’accepter dans sa terrible vérité.

  • Le présent

La partie présent est plus complexe, car elle comporte plus d’étapes.

Au départ, Teddy est un personnage que nous ne connaissons pas et qui dévoile peu de choses. Il est présenté avec un costume complet, manteau et chapeau. Issu de la mode homme des années 50, ce costume n’est pas sans rappeler les silhouettes de détectives des films noirs. Le costume de Teddy est donc également là pour affirmer au spectateur ce que le texte et le scénario racontent déjà : Teddy est bien un Marshall, sur l’île pour enquêter.

11

À part dans la première scène où les deux marshals sont dans des costumes similaires, le costume de Teddy, par sa couleur claire le distingue de toutes les personnes qui l’entourent, qu’il s’agisse des prisonniers, plutôt en couleurs sombres, de son collègue ou des médecins, également habillés en sombre, ou du personnel de l’hôpital, vêtu de blanc.

Teddy est le personnage principal et son costume nous montre qu’il est différent, qu’il est au centre de l’action.

Puis viennent les scènes où il est plus vulnérable : le soir avant de se coucher, il s’est en partie déshabillé. Il parle avec son coéquipier, qui lui pose des questions et à qui il se confie. Ces scènes précèdent les scènes de rêves, où il est particulièrement vulnérable à son inconscient.

Une fois détrempés à l’extérieur à cause de la tempête, les deux co-équipées sont forcés de se changer. Bien que Teddy ne soit pas encore trop méfiant du personnel de l’hôpital, il est évident que ce changement ne lui plait pas. Cette fois-ci ses vêtements, qui font son identité de marshal, lui sont retirés et il est forcé de mettre une tenue qui provoque une appartenance visuelle à l’hôpital.

Je fais une petite parenthèse ici sur ce costume dont les matières sont particulièrement surprenantes. En effet, en fonction des scènes, la couleur du blanc est très différente. Elle change en fonction de la lumière, de la saleté et de la quantité d’eau que Teddy a subie.

C’est d’ailleurs le costume qui évolue le plus en terme de patine. Après les péripéties de Teddy dans les caves, il est d’ailleurs tellement sale qu’on lui en attribue un nouveau.

Puis, de manière symbolique, il détruit la cravate de son premier costume, qui lui a été offerte par sa femme, au moment où il décide également de choisir la vérité plutôt que la liberté.

Son dernier costume, plus simple, plus sombre, le remet au rang des “malades” de l’hôpital, en bleu foncé. Il n’a plus de surcouche, juste le strict minimum : pas de protection supplémentaire, de carapace pour se cacher de la vérité. Et un costume sombre, autant que l’est la vérité.

24

Il a finalement admis qui il était. Et bien que la dernière phrase du film a généré de nombreuses discussions, son costume reste simple, simplement affublé d’une veste qui recommence à le couvrir.

25

Pour moi, ce costume de fin est symbolique : plus qu’une appartenance, il résoud le film par une compréhension de Teddy de qui il est et du monde dans lequel il est.

27

Pour aller plus loin :

Un peu de lecture :

Des patrons pour cosplayer : (les patrons sont des inspirations ou bases qu’il faut modifier pour obtenir le costume final ; la liste est non exhaustive)

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Avez-vous aimé le film ?
  • Que se passe-t-il à la fin selon vous ?
  • Aviez-vous des doutes avant le retournement de situation ou s’agissait-il d’une complète surprise ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements