Samedi 28 mai 2016, j’ai vécu une aventure assez particulière puisque j’ai participé à mon premier concours cosplay avec l’association Epic pour la convention Epitanime.

J’ai donc décidé de vous raconter le concours à ma manière et de mon point de vue en tant que Galadream.

Le choix du costume

Ce qui est normalement la première étape pour un concours a été plus facile pour moi que prévu. En effet, j’avais commencé des cosplays pour porter à la Japan Expo cet été (juste pour y aller costumée) et il se trouve que j’en avais déjà fini deux. J’ai donc choisi … les deux ! À savoir : Bellatrix Lestrange des films Harry Potter pour le concours du samedi jour, et Belle dans sa robe rose de la Belle et la Bête pour le concours du samedi soir en duo avec BlkRose 

L’inscription

Évidemment, l’inscription est la première étape obligatoire pour participer à un concours. Des inscriptions comme pour les concours de la Japan demandent même de connaître exactement l’heure d’ouverture sur le site pour être sûres d’avoir une place.

Heureusement pour moi, Epitanime a un aspect plus convivial et a par conséquent moins de demandes sur les concours … ce qui m’a permis d’avoir encore de la place aux inscriptions à trois jours de la fermeture des dossiers …

J’ai donc créé mon compte sur le site de l’association, choisi mes images références, et uploadé des bandes-son après beaucoup d’essais et de doutes sur les extraits à choisir.

La veille

Alors, idéalement, le costume doit être terminé à l’avance, prêt, rangé, perruque coiffée, etc. pour ne garder que les éléments de dernière minute pour la veille ou le jour même.

Heureusement pour moi, encore une fois, j’avais réussi à finir les costumes (et même les perruques) le week-end précédent. Il ne me restait donc qu’à faire les ajustements de dernière minute.

La soirée s’est donc résumée à rassembler les affaires, répéter les bandes-son, et préparer les tatouages de Bellatrix (en croisant les doigts pour qu’ils ne s’effacent pas pendant la nuit).

5

Les bagages et la préparation le matin

Au réveil, bonne nouvelle, les tatouages avaient globalement tenu, et quelques raccords étaient largement suffisants.

Et puis je suis rentrée dans le stress des préparatifs de dernières minutes (et pourtant à chaque fois j’ai l’intention de préparer les bagages à l’avance) et j’ai donc mis toutes mes affaires dans une valise … puis une autre, car la première était bien trop petite.

Une fois les affaires pour le soir rangées, j’avais encore à m’habiller et me maquiller dans mon cosplay Bellatrix afin de pouvoir partir prête (et avec un peu moins d’affaires).

3

L’arrivée

Après quelques regards surpris sur la route et dans la ville du Kremlin-Bicêtre, me voilà donc arrivée à Epitanime !

Évidemment, concentrée pour trouver l’entrée principale, je loupe le gentil monsieur du staff Epic qui attendait les cosplayeurs avant l’entrée … Heureusement, il me rattrape et m’emmène donc dans la partie secrète de la convention, les vestiaires cosplays !

J’arrive donc dans cette salle assez vide dans un premier temps, mais qui se remplit très vite pour découvrir que je suis une des seules personnes qui soit arrivée prête, puisque certaines sont encore en train de finir leurs costumes … Cela dit, je comprends, et comme la plupart font aussi beaucoup de concours par an, elles passent un temps total sur leurs costumes que je n’ai pour le moment pas.

L’attente

Étant habillée, maquillée, coiffée (ou plutôt perruquée), je n’ai finalement pas grand-chose à faire en attendant le passage. Arrivée à 10h15 sur place, j’ai beaucoup de temps libre jusqu’au “briefing” de 13h. J’en profite pour mettre mes faux ongles et pour me socialiser un peu, puis je pars à la découverte d’Epitanime 2016.

La convention – partie 1

Au final, après beaucoup de papotage et voulant être sûr de ne pas être en retard, j’ai assez peu de temps pour visiter les lieux. Heureusement, Epitanime n’est pas une convention très grande en terme de locaux.

Je me promène donc parmi les stands-boutiques du sous-sol, remonte voir le stand de Cosplay-Craft au demi-sous-sol, et prends le temps de passer au studio photo de l’association Ephémère, le laboratoire photo d’Epita.

Puis il est temps de grignoter un sandwich et se préparer pour le lancement du concours.

La pluie

Évidemment, c’est à 20 minutes du début du concours qu’il se met à pleuvoir intensément. Mais les équipes Epitanime ont tout prévu et tendent des tentes pour la scène et le public.

9

Les membres de l’association Epic protègent, quant à eux les cosplayeurs sous des parapluies.

Mais cela ne suffit malheusement pas, et sous l’effet de l’eau, les enceintes de la scène finissent pas refuser de démarrer. Nous sommes encore 6 (en groupe ou solo) à ne pas être passés sur scène lorsque le concours est interrompu.

Le passage

Après encore plus d’attente pendant laquelle le stresse continue immanquablement de monter, une salle de cours en intérieur est aménagée pour que le concours puisse continuer, sans public autre que le jury et les quelques cosplayeurs qui restaient proches.

Mon stress est effectivement à son comble au moment de mon passage, mais j’ai le sentiment de m’en sortir (et au moins, je ne me trompe pas dans les paroles).

Après ma prestation, je peux profiter plus pleinement des deux derniers passages qui ont lieu après moi, plus détendue.

La libération

Une fois tous les passages terminés, je me suis permis de retirer ma perruque (qui commençait à réellement comprimer mon crâne) et mon corset (qui comprimait mes poumons), et je me suis remis à respirer plus correctement.

La remise des prix

Compte tenu du fait qu’il s’agissait de mon premier concours et de mon manque d’aisance sur scène, je n’ai pas été surprise de ne rien gagner, au contraire.

J’étais en revanche ravie pour les gagnants, dont les costumes et les prestations se complétaient. Au total huit prix remis, tous amplement mérités.

Malheureusement à cause de la pluie, la remise des prix a également eu lieu en petit comité, dans la salle de cours et non pas sur la scène, comme c’était initialement prévu.

La convention – partie 2

Après cette remise des prix très familiale dans l’esprit, j’ai rangé un peu mes affaires pour la fermeture du vestiaire, et suis repartie dans la convention.

11

J’ai eu l’occasion de faire un atelier animé par Cosplay&Craft à la découverte des thermoplastiques. L’occasion pour moi de tester le fameux Thibra !

Au passage, j’ai donc discuté avec des personnes très sympathiques, que ce soit celles qui tiennent la boutique, les cosplayeurs de passages ou les personnes à l’atelier.

2

La pause

Epitanime étant une convention qui alterne jour/nuit, mais avec des billets d’entrée différents, elle ferme également entre 19h et 20h. Un peu surprise, cela m’a permis de prendre le temps de manger pour reprendre des forces pour le soir, sous le regard amusé des serveurs du restaurant.

La re-préparation

Une fois de retour aux vestiaires, cette fois-ci avec ma binôme de concours, il faut se changer, se coiffer, se maquiller … et le temps passe par conséquent beaucoup plus vite ! Le stress a moins le temps de se faire sentir, si ce n’est vers la fin, lorsque le sentiment d’être trop juste en temps se laisse deviner.

Le passage

Bien serrée dans mon corset, et un peu étouffée par la chaleur de ma cape en velours, je suis prête à monter (cette fois-ci) sur scène.

Bien que le stress soit toujours présent, il se fait moins sentir que la douleur des pieds qui n’ont pas apprécié la longue journée debout dans des chaussures plus jolies que confortables.

La prestation se passe relativement bien, devant public et jury et se termine aussi vite qu’elle a commencé malgré les 2min30 sur scène.

Encore de l’attente

Et revient ensuite la dernière phase d’attente de la journée : le concours ayant commencé en retard, la remise des prix qui devait avoir lieu à 23h, est décalée à 23h50 … Nous tournons un peu en rond en attendant, échangeons quelques contacts Facebook, et prenons la pose pour quelques photographes amateurs …

La remise des prix

Les prix sont remis très vite, mais sur scène cette fois-ci. Les costumes gagnants sont évidemment les plus méritants et terme de rendu et de prestation. Félicitations à eux !

La convention – partie 3

Une fois la rapide cérémonie terminée, je décide de retourner avec ce “nouveau” costume au studio photo pour garder des souvenirs de la tenue complète. La queue est un peu plus longue cette fois-ci, mais les photographes sont très sympathiques, et j’ai la chance de servir de bêta-test pour les lumières, ce qui a pour résultat de faire de belles photos, et nombreuses …

J’ai hâte de voir le rendu final, mais il faudra être un peu patient puisque les photos  seront publiées dans un mois environ …

La fin d’un périple

Une fois la séance terminée, il est déjà plus d’1heure du matin et il est temps pour moi de rentrer, car la journée a été longue.

Après avoir retiré la cape, et la perruque, je finis pieds nus dans la rue jusqu’au parking.

Une fois rentrée, une bonne douche me permet de finir de retirer une bonne couche de maquillage et transpiration (oui, oui c’est glamour) pour finalement pouvoir dormir …

Mes conseils de débutante

Je suis assez mal placée pour donner des conseils sur les concours puisque j’en ai passé seulement deux, et qui plus est sur la même convention. Néanmoins, voici les leçons que j’ai retenues de cette expérience :

  • Bien préparer sa prestation : je ne suis pas une grande comédienne, mais en concours, la prestation est aussi importante que le costume. Il faut donc bien étudier son personnage pour lui ressembler au maximum et s’entrainer en costume …
  • Choisir sa convention : on me l’avait dit et c’est vrai ; passer un concours empêche de vraiment profiter de la convention. L’ambiance dans les vestiaires et avec l’association Epic était très sympa, mais j’ai eu le sentiment de ne presque rien avoir vu d’Epitanime. Donc il ne faut surtout pas choisir sa convention préférée ou alors savoir que vous aurez peu de temps pour l’arpenter.
  • Prendre les bonnes chaussures : alors, ce conseil-là, j’aurais pu m’en douter … mais c’est vrai que je ne me rendais pas compte à quel point il s’agit d’un point important ! On reste longtemps debout, il faut pouvoir marcher sur scène, et c’est tout de même plus facile sans ampoules aux pieds. Sans compter que certains cosplayeurs font des prestations dansées, sautées, etc. qui nécessitent des chaussures solides et stables. Il faut donc bien les essayer avant …

4

  • Prévoir des perruques : un autre conseil qu’on m’avait donné avant est effectivement de toujours prévoir une perruque pour un cosplay (concours ou non). Cela permet de la préparer en avance et de n’avoir plus qu’à la mettre et l’ajuster (et donc de n’y passer qu’1/4 d’heure et non pas 1heure). En revanche, je cherche toujours des conseils pour coiffer les perruques, ce n’est pas si simple que ça en a l’air !
  • Aimer son costume : un dernier conseil avant la fin de cet article est effectivement d’aimer son costume et le personnage choisi afin de s’investir vraiment dans la prestation, dans la confection et donc au final dans le résultat.

Les liens à suivre :

La parole est à vous :

  • Etiez-vous à Epitanime cette année ou une autre ?
  • Qu’aimez-vous dans cette convention ?
  • Avez-vous déjà passé un concours cosplay ?
  • Quels conseils donneriez-vous à une débutant en cosplay (concours ou non) ?
  • Avez-vous d’autres liens à ajouter concernant cet article ?
Advertisements