Aujourd’hui, c’est dans un thriller bien connu que je m’aventure en suivant le personnage de Clarice Starling dans le Silence des Agneaux, un film de Jonathan Demme.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

Le synopsis du film

Une jeune apprentie du F.B.I. doit créer un lien avec un meurtrier emprisonné pour aider à la résolution d’une enquête sur un serial killer en liberté …

Clarice Starling

Futur agent du FBI, Clarice n’est au début du film qu’une recrue en entraînement. À la tête de sa classe, elle se fait remarquer, mais il est évident qu’elle reste une femme dans un monde essentiellement composé d’hommes.

Issue d’un milieu peu aisé, elle a été élevée à la dure par des parents éloignés après la mort de son père.

Son choix professionnel est inspiré par le métier de son père : policier. Elle veut aller plus loin, et vaincre le crime, notamment en utilisant le profiling. C’est à la fois une femme de terrain, mais également prête à la réflexion.

Les costumes de Colleen Atwood

Au début du film, nous découvrons une jeune femme active. En tenue de sport, elle affronte seule les épreuves d’un parcours. Elle se montre forte. Ses cheveux sont attachés négligemment, elle est vêtue d’un sweat un peu grand gris. Elle se fond relativement bien dans ce paysage embrumé. Les regards masculins se retournent sur elle, et on comprend grâce à son apparence que ce n’est pas sa féminité qui fait tourner les têtes.

2

Convoquée dans le bureau d’un des agents, elle ne se change pas (comme on aurait vu dans beaucoup de films …), elle se présente telle qu’elle est. Il est évident qu’elle est petite comparée aux hommes qui l’entourent, mais elle semble sûre d’elle.

Envoyée par son nouveau responsable rencontrer le Dr Hannibal Lecter, Clarice ne se laisse pas impressionner par les responsables de la prison. Néanmoins, on peut remarquer qu’elle est à la fois dans une tenue sérieuse, mais relativement confortable. Une blouse large sous une veste foncée. Elle est en pantalon comme pour montrer que ce ne sont pas ses attributs féminins qui l’ont mené à sa position.

4

Mais lorsque le médecin en charge lui montre une photo de ce dont Hannibal Lecter est capable, c’est le rouge qui prend le pas sur les couleurs de ses vêtements.

3

Néanmoins elle continue à se montrer sereine face à son interlocuteur. Elle semble créer un dialogue avec lui. Et dans sa discussion, le vert de sa tenue prend tout son sens, comme pour représenter la ferme dont elle est issue.

Une fois libérée des émotions provoquées par cette discussion, Clarice se reconcentre sur son futur travail et donc son entraînement. Elle est de nouveau en bleu, couleur du FBI.

Elle s’entraîne dur et nous le voyons. Toujours dans des tenues relativement masculines, même lorsqu’elle se trouve avec sa binôme, elle révise, apprend et s’entraîne physiquement.

Le bleu est de rigueur pour Clarice, quelle que soit la situation, comme si elle voulait se fondre avec le métier, devenir le métier qu’elle vise.

Mais lorsqu’elle repart en enquête pour son nouveau responsable, elle reprend sa tenue plus masculine, chaussures de ville montantes, pantalon et manteau pour couvrir le tout. Sa tenue n’est pas très différente de la précédente, ce qui laisse penser qu’elle n’est pas spécialement riche et permet de s’identifier à la jeune femme.

Immédiatement après ses découvertes, elle retourne voir Lecter. Encore une fois, elle n’a pas pris le temps de se changer : ce qui est important pour elle est la vérité, pas son apparence.

Plus tard, entraînement à l’académie est de nouveau interrompu pour avancer l’enquête, elle passe donc encore une fois du bleu au vert. On remarque que dans le sport de combat, son adversaire était un homme.

Dans la maison funéraire où Jack Crawford (Scott Glenn) et elle sont venus découvrir le corps de la victime, il est évident que les femmes ne sont pas appréciées sur des postes à responsabilité. Notons au passage que son manteau est le plus assorti à la couleur des murs, comme pour signifier qu’elle est celle qui comprend le mieux la situation, comme un caméléon en quelque sorte.

Lorsqu’elle se rend au musée d’histoire naturelle, elle semble presque plus à l’aise parmi les os qu’elle ne l’était parmi les hommes. Elle avance dans l’enquête et le sujet la passionne, quel que soit le lieu.

17

De retour en face de Lecter, sa veste est la même, elle a changé de chemise en revanche, pour une plus foncée, plus rouge. Elle est moins innocente que lorsqu’elle l’a vu au début : elle ressent les enjeux de la mort de la jeune fille lors de sa négociation.

18

À la disparition de la nouvelle victime du serial killer, c’est au milieu de ses “camarades” qu’elle apprend la nouvelle, dans la même tenue qu’eux, le bleu réglementaire des futurs agents du FBI.

19

Mais lorsqu’elle se rend dans la prison très précaire de Lecter, elle joue un rôle pour passer la sécurité et ici aussi son manteau vert semble presque se confondre avec l’environnement de l’entrée. Elle semble chercher à passer inaperçue.

20

De nouveau en face de Lecter, elle porte sa chemise rouge : l’enjeu de la mort de la jeune fille est de plus en plus pressant.

Elle a également abandonné son manteau, il n’est plus nécessaire de se couvrir, elle joue cartes sur table avec Lecter.

Lorsqu’elle apprend la nouvelle de l’évasion d’Hannibal, elle est visible inquiète, mais sa tenue de robe de chambre blanche la montre couverte, et innocente dans un sens. Elle n’est pas inquiète pour sa vie, elle continue à tenter de résoudre un puzzle, et elle est démunie, car elle n’a plus d’indices.

Sa camarade va l’aider, et à se moment là elle sont en harmonie, toutes les deux en violet, comme un mélange du bleu de l’académie et le rouge du sang qui risque de couler.

Clarice continue son enquête dans la ville d’origine de la première victime. Encore une fois c’est une tenue verte qu’elle a choisie pour se fondre parmi les foules. Ici, elle est même allée jusqu’à mettre un pull vert, pour un parfait “camouflage”.

Confrontée au véritable meurtrier, Clarice semble sans défense dans sa tenue à l’allure campagnarde avec des fleurs innocentes sur le col, mais en réalité elle sait se défendre et le montre bien, résolvant finalement à elle seule le mystère.

28

Après sa victoire, Clarice est secouée. La lumière la montre sombre. Elle est entourée par Crawford qui tente de la rassurer et la félicité de son bon travail.

28

Pour la dernière scène du film avec Clarice, nous la voyons diplômée de l’académie du FBI. Elle est en bleu foncé, plus novice à présent, dans un costume qui semble neuf et bien coupé.

29

Mais finalement sa tenue ne compte plus lorsqu’elle a au téléphone Hannibal Lecter pour clôturer le film et la caméra se recentre sur elle …

30

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Avez-vous aimé le film ?
  • Pensez-vous que ce thriller a vieilli ou au contraire qu’il est toujours d’actualité ?
  • Avez-vous les “suites” et qu’en avez-vous pensé ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements