Voilà des mois que Disneyland Paris l’annonce, et ça y est : le week-end inaugural des courses Disney à Paris est terminé. Pour ma part, j’ai uniquement couru le semi-marathon hier, mais en quelques heures j’ai déjà pu apprécier la variété de costumes présents et la créativité des coureurs.

La préparation

 

Après avoir réussi in extremis à acheter un dossard pour le semi, j’ai décidé qu’il me fallait un costume … il aurait été dommage de ne rien prévoir … Et comme les princesses sont les personnages les plus représentés de ce que j’avais pu voir, j’ai décidé d’aller chercher un peu plus loin et de m’attaquer aux vilains. En particulier, j’ai choisi de m’inspirer d’Ursula.

Il m’a fallu penser ensuite à des aspects pratiques :

  • le costume doit s’inspirer du personnage, mais évidemment il faut courir avec des vêtements et des chaussures de sport, donc impossible d’avoir un costume parfaitement identique.
  • il faut également que le costume soit léger pour éviter d’ajouter trop de poids à une course déjà longue
  • rien ne doit gêner les jambes et entraver la course
  • le costume ne doit pas être fragile, car il va être malmené
  • il ne doit pas craindre l’eau (ou la transpiration)

Avec toutes ces notions en tête, j’ai décidé de faire une crinoline courte que j’ai recouverte partiellement avec des tissus de récupération.

La course en elle-même

 

Après un départ assez mal organisé, la course a commencé par cinq kilomètres à l’intérieur des deux parcs Disney. C’est un début très sympathique, qui permet de voir l’envers de nombreux décors des parcs, et de s’arrêter auprès de nombreux personnages. Je pense que je parlerai dans un article un jour des personnages Disney des parcs, mais ce n’est pas le sujet aujourd’hui.

Après ce quart de course dans une ambiance plus que joviale, le reste de la course se passe à l’extérieur des parcs, autour de Disney dans des champs et autour des hôtels. Bien que de nombreuses animations soient prévues tout au long du parcours, la course n’a pas la même magie dans la suite qu’au début.

La course se termine derrière Disney Village après un passage assez long dans l’intégralité du Village.

À l’arrivée, nous sommes accueillis chaleureusement par les deux animateurs qui ont également encouragé notre départ, et par Mickey, Minnie et quelques autres personnages.

Les costumes des coureurs

Ce que j’ai particulièrement apprécié dans cette course était l’imagination dont ont fait preuve les coureurs pour incarner leurs personnages Disney favoris tout en étant capables de courir.

La moitié des participants étaient étrangers, et la plupart d’entre eux avaient déjà couru dans une autre Run Disney. Je suppose qu’il est possible d’acheter des costumes de coureur Disney aux États Unis, mais en France ce n’était pas possible jusqu’à maintenant.

J’ai distingué trois catégories de costumes pour moi :

Les références subtiles

Dans cette première catégorie, je mets toutes les personnes qui sont restées en tenue de course globalement et qui suggèrent le personnage grâce à quelques détails. Dans un sens, cette catégorie est la plus créative. Dans la plupart des cas, on sent une étude des caractéristiques du personnage qui permettent de le catégoriser par un seul détail.

Par exemple une tenue rouge et noire avec un noeud dans les cheveux peut suggérer Minnie. Une tenue rouge, jaune et bleue va suggérer Blanche Neige. Dans ces cas-là, c’est l’intégralité du costume et princiapelement le mélange des couleurs et quelques accessoires qui permettent l’identification du personnage.

C’est un bon compromis entre budget et créativité selon moi et cela met dans les coureurs déjà beaucoup plus de couleurs  qu’une course “classique”.

Souvent, les costumes de femmes s’accompagnent d’un tutu ou d’une jupette pour donner un côté plus féminin à la silhouette.

Les costumes à motifs

C’est dans cette deuxième catégorie que l’on trouve une majorité de costumes achetés. Principalement, on retrouve des t-shirts imprimés avec les détails des costumes du personnage. Je pense par exemple à des t-shirts rouges avec  le logos des Indestructibles, ou bien les détails des costumes des Stormtroopers en impression sur un t-shirt blanc.

J’ai même vu quelques pantalons imprimés en motifs écailles de poissons, assortis avec des t-shirts Ariel.

Dans ce cas-là, ce n’est pas l’ensemble, mais souvent un détail qui permet de comprendre le personnage. Le reste du costume ne fait sens qu’après.

Les costumes complets … ou presque

Pour finir, parlons rapidement des costumes les plus complexes : ici, les coureurs ont tâché d’être le plus près possible du personnage original. Certains ont acheté des costumes complets (de la tête au pied), d’autres portent le costume sur leurs tenues de sport.

Certains avaient choisi des costumes simples, mais très reconnaissables, et assez confortables pour courir sans encombre, mais d’une manière générale, il m’a semblé que ces costumes étaient les moins pratiques pour courir, mais ceux qui attiraient le plus l’attention.

Conclusion de cette course

Je me suis beaucoup amusé pendant cette course. C’est une très belle occasion de discuter avec d’autres coureurs, issus de nombreux pays différents, et tous là rassemblés autour de deux passions : la course à pied, et Disney.

Disneyland Paris a prévu d’organiser un week-end de course tous les ans et je m’y rendrai probablement encore l’année prochaine … peut-être avec un nouveau déguisement !

9

Je recommande l’ambiance, le public, les animations, l’organisation … à peu près tout au final !

Pour aller plus loin

Advertisements