Aujourd’hui, sautons à pieds joints dans les années 90 avec le film Cry-Baby, de John Waters.

Le synopsis du film

Dans le Baltimore des années 50, un mauvais garçon tombe amoureux d’une jeune fille sage qui ne demande qu’à découvrir la vie …

Les costumes d’Allison Vernon-Williams

J’avais réfléchi au départ à m’attarder sur les costumes de Cry-Baby, mais j’ai finalement changé d’avis, car ceux d’Allison sont plus variés.

Au début du film, Allison est présentée comme une jeune fille sage. Elle porte une robe années 50 boutonnée jusqu’au cou avec un col blanc et des plis sur le devant. Sa robe est grise, d’une couleur assez terne qui semble appuyer son ennui d’être une jeune fille sage.

Au gala organisé par sa grand-mère, Allison chante d’une voix douce dans une robe blanche. C’est grâce à cela que son petit ami va l’imaginer dans une robe de mariée. Elle semble toute fragile, très claire. Le blanc représente pour moi le fait qu’elle soi influençable, et évidemment la pureté puisqu’elle n’a pas encore choisi de camp pour le moment.

Arrivé dans l’antre de Cry-Baby, Allison cherche vite à s’adapter, car sa tenue n’est pas du tout appropriée. Et elle accepte un relloking par les Cry-Baby girls.

8

Complètement à l’opposé de sa première tenue, sa nouvelle tenue est haute en couleur. Elle porte à présent un décolleté (relativement) plongeant dans son haut vert pomme et un pantalon (ce qui s’oppose véritablement à la robe qu’elle avait auparavant) rouge et noir.

Bien qu’elle ait à présent une tenue qui n’est pas sans rappeler la tenue de Sandy après son propre relooking dans Grease, on peut remarquer qu’elle n’est pas assortie à Cry-Baby pour autant (seul le noir est vaguement connecté). C’est sa propre émancipation à la laquelle on assiste.

Sa coiffure est également changée, légèrement bouclée et surtout ses cheveux sont détachés.

Au milieu de la bataille qui fait rage à la fin de la soirée, Allison doit choisir entre Cry-Baby et son premier petit ami. Ici, elle est entre les deux : le vert qu’elle porte se rapproche plus de la chemise de Darren, mais sa tenue la rapproche plus de Cry-Baby.

11

C’est le choix du rebelle qui va la mener devant une cour de justice, au milieu des autres “délinquants juvéniles”. Au milieu des autres, elle semble plus colorée. Elle est révoltée et encore toute fraiche de l’adrénaline des risques pris.

12

De retour dans sa chambre, elle porte une tenue avec un pantalon, encore hésitante entre les choix qu’elle doit faire. Sa tenue est plus décolletée qu’auparavant, mais moins “sexy” que celle qu’elle portait la veille. Et la couleur est plus douce, moins tranchée.

Déçue de ce qu’elle a appris sur Cry-Baby, elle décide de revenir à ses premiers amours en suivant Darren. Elle se change alors pour porter une robe très printanière et beaucoup plus sage où tout décolleté a disparu. Mais il est évident qu’elle n’est pas pour autant convaincu de son choix, puisque sa tenue et celle de Darren ne sont absolument pas assorties.

Alors qu’ils chantent tous ensemble sur scène, la robe d’Allison est redevenue encore plus sage, plus petite fille, dans un vert très doux et avec des volants. Mais encore une fois elle n’est pas assortie aux jeunes hommes qui l’accompagnent.

15

Puis elle prend la décision qu’elle est une rebelle et décide d’aller sauver Cry-Baby en prison. Pour cela, elle met une robe rouge décolletée et fendue très provocatrice. Le rouge semble aussi être l’expression de sa passion avouée. Ses cheveux sont aussi relâchés, plus bouclés encore que dans sa première tentative de rébellion. Tout est accentué.

Pour finir, lors de la scène de course de voiture qui clôture le film (et qui n’est pas sans référence à la Fureur de vivre, selon moi, Allison porte une robe noire qui accentue sa taille. Elle est à l’opposé de la jeune fille en blanc qui chantait pour sa grand-mère : c’est devenu une femme. Ici aussi, je pense que la référence à Grease est présente, puisque la tenue finale de Sandy est noire. Mais comme ce film est dans les exagérations, Allison finit à moitié déshabillé lorsque la roue de la moto arrache le bas de sa robe, révélant une tenue encore plus sexy, avec des porte-jarretelles.

L’évolution du personnage ici est flagrante dans le texte, mais également dans les costumes.

 

Pour aller plus loin :

Compléter votre médiathèque

Des patrons pour cosplayer : (les patrons sont des inspirations ou bases qu’il faut modifier pour obtenir le costume final ; la liste est non exhaustive)

La parole est à vous :

  • Avez-vous aimé Cry-Baby ?
  • Y avez-vous des références à des films des années 50 (ou parlant de cette période) ?
  • Aimez-vous ce type de comédies musicales humoristiques ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements