Aujourd’hui, retombons dans une adolescence très féminine avec le film Comme Cendrillon 2 de Damon Santostefano.

Le synopsis du film

Mary est exploitée par sa tutrice et ses deux demi-soeurs. Mais tout pourrait changer pour elle lorsque le célèbre Joey Parker revient à l’école, juste avant le bal en noir et blanc …

Les deux amoureux

Mary (Selena Gomez) est une jeune fille talentueuse, mais maltraitée par sa “belle-mère”. C’est ce que les premières images nous montrent.

Joey (Drew Seeley) est une star, mais qui sait garder les pieds sur terre : il sait qu’il a besoin de sortir un peu du show-business pour se retrouver et il est prêt à revivre aussi normalement que possible.

 

Les costumes de Kate Main

Bien qu’il s’agisse de vêtements de tous les jours, j’ai le sentiment que les costumes ont été travaillés en accord avec la psychologie des personnages.

Au début du film, nous assistons à une scène de show-business mettant en scène Mary. Elle est talentueuse et sûre d’elle et au centre d’un ensemble. Sa tenue en rouge et noir va dans ce sens.

2

Mais au moment où nous découvrons que la scène est en fait un rêve, toutes les couleurs disparaissent de sa tenue et elle se retrouve en blanc, assortie à Dominique, sa belle-mère. Cela donne l’impression qu’elle est manipulée et insignifiante, ce qui est visiblement son opinion personnelle. Notons également que sa tenue n’est pas particulièrement flatteuse, contrairement à la précédente.

3

Sa tenue suivante, alors qu’elle va vers l’école, confirme se côté discret : bien qu’elle soit habillée “à la mode” (tout de même, c’est l’héroïne …), elle a une tenue grise et bleu délavé, qui si elle n’est pas usée à proprement parler, donne le sentiment de vêtements assez peu riches, et surtout pratiques.

4

Cela est évidemment conforté par le skateboard qui montre Mary comme étant une jeune fille dynamique, à l’esprit pratique.

Plus tard, alors qu’elle se cache derrière la glace de la salle de danse, face à Joey, Mary est habillée beaucoup plus simplement et on retrouve le rouge du début. Il devient alors évident que sa personnalité est passionnée, mais qu’elle se cache sous des couches de protections.

5

Dans la scène suivante, Joey se rend, un peu forcé, chez Dominique. Il est couvert d’une veste en cuir, et habillé de couleurs sombres. Il n’a visiblement pas envie d’être là.

Quant à Mary, elle est vêtue d’une robe de travail, et sert le repas à tous les invités à table, qui l’ignorent complètement.

7

Mais si les couleurs des deux futurs amoureux ne sont pas proches alors que Mary est “invisible”, une fois que Joey et Mary se retrouvent l’un sur l’autre, l’éclairage rend leurs costumes beaucoup plus proches.

8

Plus tard, alors que Mary hésite à se rendre au bal avec sa meilleure amie, elle est couverte, affalée dans un fauteuil et enfouie dans un gilet large et peu avantageux qui montre son insécurité.

6

Puis elle se retrouve non couverte et démunie dans la même couleur que sa robe de service alors que Dominique lui explique qu’elle n’a pas le temps d’aller au bal. À ce moment-là elle est monochrome, et tout en bleu, comme la couleur de la mélancolie et de la tristesse.

9

Mais lorsqu’elle finit par aller masquée au bal, cette véritable Cendrillon, dans une robe rouge flamboyant. Bien que ça ne choque personne qu’elle n’ait pas respecté le dresscode “noir et blanc”, il faut reconnaître que c’est le moment de révéler que le rouge est la couleur du personnage.

10

La scène est passionnée, Joey pour sa part vêtu en noir et blanc, et ils forment un couple de danse aux accents hispanisant, à la fois dans le style de danse et dans les tenues.

11

Une fois de retour de justesse dans la chambre de Dominique, Mary se déguise pour cacher sa robe dans le peignoir de sa belle-mère. Elle a remis cette couleur bleue dans laquelle Dominique l’a laissée, mais ici ce n’est pas ses vêtements : la tenue est trop grande et fleurie. Ce n’est plus elle qui est triste, mais c’est une impression qu’elle doit donner.

12

Le lendemain, Mary se sent timide et insignifiante après sa chute de la veille sur le piste de danse, et elle veut disparaître. Elle porte un pull, un jean et on retrouve son type de tenue discrète et dissimulée du début.

Quant à Joey, il porte un pull bleu, c’est sa couleur principale. À ce moment-là, il est lui-même au fond alors qu’il fait sa déclaration sur la radio de l’école. Mais une veste qui n’est pas sans rappeler les couleurs de sa princesse, bien qu’il ne le sache pas encore.

Alors que Mary tente d’avouer la vérité à Joey, il ne l’écoute pas : leurs couleurs ne sont plus en phase : Mary est toujours dans des couleurs ternes, alors que Joey n’est plus du tout assorti.

15

Le lendemain matin, nous retrouvons Mary dans sa chambre, à nouveau à la merci de sa famille d’adoption, et de nouveau en blanc. Il est évident qu’elle se sent démunie.

16

À l’anniversaire de ses deux “soeurs”, elle est de nouveau la servante. Bien que Joey la distingue apparemment, son “déguisement” empêche le jeune homme de deviner quel est réellement son rôle.

17

Il comprend enfin la vérité grâce à la musique qui les a liés sur la piste de danse. Mary n’a pas retrouvé sa couleur personnelle, le rouge, mais elle est dans une robe violette, entre le rouge qui la correspond et le bleu qui représente sa tristesse.

Joey quant à lui est dans une tenue sombre. Il est ignorant de la vérité, mais a une tenue qui le rapproche de sa tenue du bal.

18

Le matin suivant, Mary, dans une tenue qui correspond à son innocence, mais couverte d’un gilet bleu, encore signe de sa mélancolie, va avoir la surprise positive que la dernière pièce du puzzle tombe : elle a décroché une audition pour l’école de ses rêves.

19

Lorsqu’elle annonce la nouvelle à Joey, elle a mis un bleu plus dense, plus sombre. Elle n’est pas admise, mais elle est néanmoins de bonne humeur. Joey, qui découvre la nouvelle, est encore dans des couleurs discrètes.

20

Par la suite, ils s’entraînent à danser ensemble (en faisant le ménage). Ici les couleurs sont différentes. La couleur de base de Mary a quelque peu changé, en passant à l’orange, de par son mélange avec Joey. Joey est naturel, lui-même et il s’amuse. Il porte “son” bleu.

21

Abusée par le complot de ses deux soeurs, Mary tombe sur Joey, dans sa chambre, aguichée par son ex-copine. Lui est en pyjama, dans une couleur claire, innocent, alors que Mary est sombre, grimée, car elle cherche à arriver discrètement. Seul signe de sa passion, la rose qu’elle tient et qu’elle jette après sa découverte.

Dans la scène suivante, elle jette des sacs-poubelle orange, alors qu’elle-même est habillée en noir : tout s’est effondré dans sa vie et elle semble jeter sa positivité.

25

Lorsqu’elle revoit Joey, lui est habillé relativement clair, sauf son manteau, tandis qu’elle est revenue à des couleurs ternes et discrètes.

26

Dans la scène de conclusion, sur scène, les deux amoureux se retrouvent autour de leur passion commune : la danse. Ici, ils ne sont plus colorés dans cette scène qui est décisive, mais ils sont en harmonie : finalement honnête et en phase, c’est un peu une redite du bal en noir et blanc dans laquelle ils se retrouvent, mais sans les secrets.

27

Pour une note plus positive, Mary se retrouve en chemise assez rapidement, et donc sans sa surcouche de protection.

28

Dans la dernière scène, qui est presque un épilogue, la couleur est revenue : Joey est plus sobre, mais moins sombre, tandis que Mary rayonne dans une nouvelle couleur, ayant abandonné son passé derrière elle.

29

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Avez-vous aimé le film ?
  • Que pensez-vous de cette série de Cendrillon modernes ?
  • Avez-vous vu les autres films de la “série” et lequel est votre préféré ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements