Aujourd’hui, c’est d’une comédie musicale pour adolescent dont j’avais envie de parler : High School Musical, le film de Kenny Ortega.

Le Synopsis

Troy et Gabriella se sont rencontrés lors de vacances et ont lié une amitié autour du monde de la musique. Après les vacances, Gabriella se retrouve par hasard dans le même lycée que Troy. Mais leur lien est mis à l’épreuve par les a priori de leurs camarades de classe.

Ma critique du film

Si vous n’aimez pas l’univers des comédies musicales et que vous n’avez pas une âme d’adolescent … ce film n’est pas fait pour vous !

Produit par les studios Disney pour Disney Channel, le public est clairement un public de collège, car si les personnages sont censés être en Première au lycée, ils ont plus l’air de jeunes adolescents.

Néanmoins, si j’ai choisi ce film malgré son côté très enfantin c’est qu’il détient pour moi des qualités sous-estimées par le public. Vous me connaissez, j’aime les comédies musicales, et peu importe l’âge du public visé, je m’y intéresse. J’ai donc forcément regardé les trois films sortis sur ce thème avec plaisir (un quatrième est prévu prochainement).

Si l’histoire est assez clichée et prévisible, le travail des couleurs, des costumes, des chansons et même des chorégraphies est riche et donne un résultat efficace et dynamique.

Et si je commence ici par le premier film de la série, en réalité c’est le troisième qui est (à ce jour) le plus travaillé d’un point de vue spectacle.

Autre point positif pour moi : Sharpay et Ryan qui, s’ils sont clairement des clichés, sont les personnages qui donnent le plus de vie à l’histoire, en créant un équilibre amusant et reflétant assez bien l’ambiance de rivalité qui peut exister au collège.

C’est donc un film que je conseille si vous savez garder un regard ouvert sur le sujet, et que vous avez envie de garder un oeil sur les qualités visuelles.

Les costumes de Tom McKinley

Au début du film, nous découvrons les deux personnages qui vont être les personnages principaux du film, ainsi que leurs parents. Et cette première scène définit le contexte des personnages :

  • Gabriella est une jeune fille timide et calme, nous la découvrons dans ce qui pourrait être un pyjama violet-rose. C’est une couleur que l’on retrouvera souvent chez elle. Sa mère vient la chercher dans une tenue de soirée rouge et noire, comme si le rouge était la couleur femme et le rose la couleur petite fille.
  • Troy et son père jouent au basket : son père porte du rouge, la couleur de l’équipe de Troy, qu’il coache, même si pour le moment nous ne le savons pas. Quant à Troy, il est en bleu : c’est pour lui aussi une couleur de base que l’on retrouvera tout au long du film. Sa mère, quant à elle, porte également une tenue de soirée verte et noire. Le vert est une couleur qui va souvent accompagner Troy, presque plus que le rouge, finalement, dans sa recherche d’identité.

Forcés à se rendre à une soirée pour jeunes dans leur lieu de vacances, Troy et Gabriella se retrouvent à chanter ensemble : s’ils ne sont pas assortis à proprement parler, on peut noter qu’ils sont tous les deux dans une gamme de couleur cohérente l’un par rapport à l’autre, tournant autour du bleu. Leur stress se ressent également dans leurs costumes : ils ne sont pas vêtus comme les autres, dans des couleurs moins tranchées que les jeunes qui les entourent et dans des vêtements plus travaillés, plus complexes.

Il y a une impression très adulte dans leurs tenues.

8

Puis c’est la rentrée et nous retrouvons Troy dans son environnement naturel : le lycée. Ses amis sont tous dans des couleurs chaudes, avec pour la plupart des accents de rouge ou de blanc : les couleurs de l’équipe de basketball. Troy, quant à lui porte ses deux couleurs emblématiques : le bleu et le vert. Il est quelque peu à part, absent.

9

Nous découvrons ensuite Sharpay et Ryan, les deux “méchants” du film (au sens où ils vont essayer de mettre un terme à leur compétition). Sharpay est immédiatement présentée comme très “girly” : elle est intégralement habillée de rose, dans un ensemble assez chic, mais féminin et avec un petit sac noir et doré à la main, qui lui donne une apparence plus adulte. Derrière elle, légèrement en retrait se trouve Ryan, qui lui est en noir et blanc : assez rapidement il est présenté comme un faire-valoir de sa soeur, il est donc en retrait, et ne porte aucune couleur pour ne pas risquer de ressortir vis-à-vis d’elle.

10

Avec cette scène d’introduction du lycée, nous découvrons aussi les “intellos” du lycée, qui sont assez dédaigneux des autres groupes. Leurs tenues sont plus variées, notamment en termes de couleurs, et je pense que les costumes leur donnent un côté plus adulte, comme si l’intelligence allait de pair avec la maturité.

11

Alors que Troy retrouve Gabriella, nous pouvons voir dans son costume que celle-ci n’est pas à l’aise : bien qu’elle soit dans une couleur assortie à Troy, ses vêtements sont pâles. Sa couleur rose est cachée sous une veste, par exemple.

12

Puis Troy va sur le terrain de basket, et bien qu’il soit dans la tenue officielle de l’équipe et donc assortie à ses camarades, il est évident qu’il n’est pas à l’aise, ce qui est traduit dans la chanson.

13

Quant à Gabriella, sa tenue et ses actions la placent visiblement dans le camp des “intellos”, ce que Taylor, qui semble diriger ce groupe, ne manque pas de remarquer.

14

Du côté des professeurs, nous voyons également qu’il y a une sorte d’unité dans le corps enseignant, puisque bien qu’elle soit plus originale, Mme Darbus est dans les mêmes tons que Jack Bolton, le coach de l’équipe.

16

En revanche, une fois qu’on le retrouve chez lui, et qu’il entraîne son fils, il est évident que Jack n’écoute pas Troy. Le jeune homme est en blanc, il cherche du conseil, il n’arrive pas à se faire une opinion, et son père fait des réponses fermées, toutes tournées autour de l’équipe de basket, comme son blouson le montre.

17

La scène suivante montre les premières auditions au théâtre pour la fameuse comédie musicale. Ici, les clichés ont la belle vie, avec un défilé d’étudiants qui veulent auditionner : tous ont un défaut et la plupart portent des vêtements qui montrent qu’ils ne sont pas à l’aise. Si les couleurs sont assez variées, toutes les tenues ont une couleur en commun avec Kelsi, elle-même habillé très mode ou Mme Darbus.

Elle-même fait face aux étudiants et montre un côté plus féminin avec ce rose lumineux, comme si elle était pleine d’espoir.

Nous découvrons ensuite le numéro de Sharpay et Ryan, qui jouent sur le rideau comme dans un vrai spectacle. Sharpay a gardé sa couleur rose, mais ajouté un gilet à paillettes, très “showbizness”, et son frère porte du vert (presque la complémentaire du rose) pour bien ressortir, et une chemise grise qui s’assortit au gilet de sa soeur, mais moins brillant : ce n’est visiblement pas lui la star …

Au fond de la salle, Troy et Gabriella observent la scène : Troy montre qu’il est lui-même dans son pull bleu, tandis que Gabriella est toujours timide avec un gilet bleu-gris malgré un jean à la couleur pus franche.

23

Lorsque Sharpay découvre qu’elle a de la compétition, elle se montre furieuse et on peut remarquer que sa tenue a perdu du rose pour se rapprocher du rouge, comme si sa colère ressortait dans son vêtement.

27

Vient ensuite la chanson où les personnes qui parlent de leurs rêves sont refusées et brimées. Ici, paradoxalement, je trouve les costumes très mélangés : bien entendu on peut reconnaître les skateurs, la joueuse de basket et les “intellos”, mais au final la gamme de couleurs a chaque table est globalement la même. À cela deux possibilités :

  • une impression d’ensemble mal maîtrisée due au fait qu’aucun des groupes ne pouvait avoir l’air dénigré par rapport aux autres.
  • ou bien un premier message subliminal que tous sont égaux et que le texte n’est pas en accord avec la réalité du monde.

Les danses d’ensemble me laissent plutôt penser que la deuxième solution est la bonne, poussant l’impression générale avant tout aux yeux du spectateur.

Au milieu du chaos de la cafétéria, Gabriella est toujours timide et a du mal à s’affirmer. Néanmoins, son gilet et son jean semblent avoir repris des couleurs. Taylor, bien que la soutenant quelque peu, n’est pas dans le même camp pour autant et cela se voit.

1

Lorsqu’elle retrouve Troy dans le jardin, le contraste est fort entre les deux : lui a un t-shirt assorti à son équipe, tandis qu’elle porte encore une fois du bleu. Tout semble les opposer, malgré une discussion qui les rapproche.

2

Puis les répétitions avec Kelsi s’enchaînent où Troy et Gabriella voient la pianiste séparément. Troy est alors en bleu, qui semble être pour lui la couleur du théâtre, tandis que Gabriella est en rose, qui semble plus être la couleur de sa personnalité assumée dans son cas.

Kelsi quant à elle est en couleurs vives, puisqu’elle est enthousiaste de les aider.

S’ils se cachent pour répéter, il arrive qu’ils soient néanmoins repérés par Sharpay et Ryan. Ce qui est amusant est de voir que Sharpay est la version plus vive en termes de costume que Gabriella, alors que Troy est lui-même une version plus affirmée en termes de couleur que Ryan. Ryan ayant l’habitude de s’effacer devant sa soeur, et Troy étant une star du lycée, l’échange de force n’est pas surprenant.

Décontenancée par sa concurrence, Sharpay décide d’agir : elle porte alors une tenue beaucoup plus neutre et qui lui ressemble moins : un ensemble marron clair. Son frère est encore une fois assorti, mais avec des notes de couleurs : lorsque Sharpay semble s’effacer, lui-même reprend un peu le dessus.

7

Lorsque les équipes respectives de Troy et Gabriella cherchent à les séparer et les décourager de l’audition, il y a plusieurs points marquants dans les scènes :

  • les scientifiques portent des couleurs froides alors que les sportifs sont dans des couleurs chaudes.
  • dans chacune des équipes, il y a quelqu’un qui porte une tenue qui s’approche plus de “camp ennemi”.
  • Les deux amoureux sont en bleu, comme si Gabriella était déjà convaincue, et que Troy savait déjà qu’il n’allait pas être honnête
  • Dans les deux scènes, la personne qui parle est celle qui porte la couleur la plus vive est la plus pleine, comme si elle était la plus convaincue du groupe.

Alors que Gabriella est blessée, mais que tout le lycée se réjouit de son équipe redevenue complète, le contraste entre les deux scènes est frappant :

  • d’un côté Gabriella, seule et bleue, montre son “blues” à l’écran
  • de l’autre un groupe d’élèves non identifiables, tous dans les couleurs de l’équipe

Par la suite, Gabriella reprend des couleurs plus vives, mais également plus éloignées de Troy : elle montre moins sa personnalité, plus un extérieur féminin. Paradoxalement, sa couleur se rapproche plus de celle de l’équipe, tandis que Troy a adopté le bleu.

12

Lorsque les deux équipes annoncent la supercherie aux deux amoureux, les sportifs ont perdu leurs couleurs et chacun se présente comme étant lui-même dans une couleur qui lui est propre, tandis que les “intellos” sont principalement dans des couleurs neutres, comme une annonce des blouses qu’ils porteront par la suite.

Alors que Troy fait amende honorable chez Gabriella, il semble qu’elle lui ait déjà pardonné : dans sa chambre rose, elle-même est en bleu, la même couleur que les vêtements de Troy, qui n’a finalement pas dévié de ses opinions.

Les couleurs qu’ils portent ensuite sont plus vives, différentes et rappellent les tenues de Kelsi du début. Ils acceptent la musique et répètent enfin tous les deux.

Encore une fois, Sharpay et Ryan sont assortis au premier couple, mais cette fois-ci ce sont les deux stars qui sont plus pâles que leurs concurrents.

Le jour de la compétition, les Wild Cats sont vêtus de rouge, tandis que l’équipe scientifique est en rose et blanc, assortis sans vouloir visiblement voler la vedette.

18

Le père de Troy, bien que n’ayant pas encore admis la passion de son fils pour le chant, semble déjà habillé pour cette compréhension : si sa cravate est aux couleurs de l’équipe qu’il coache, sa chemise est à la couleur de son fils, comme si le fond de sa pensée allait avant tout pour Troy, avant son travail.

19

Sharpay et Ryan changent du tout au tout pour leur compétition : chacun abandonne ses couleurs pour se parer de showbizness, et être à peu près les seuls de l’école à ne pas porter sur eux de rouge. Encore une fois, Ryan est en retrait.

20

Si la tenue des Wild Cats est normalement rouge, l’accent a été mis ici sur le mélange de rouge est blanc pour les supporters, et bien sûr Troy et Gabriella.

C’est donc ici le côté unité qui ressort, avec la salle qui applaudit à l’unison.

Et comme Troy avait retiré sa veste dans la première scène, Gabriella retire sa blouse ici, sans doute simplement pour lui rendre un côté plus féminin que ne pouvait le faire une blouse de chimie.

Pour finir, après la victoire des Wild Cats, nous retrouvons tous les personnages sur le terrain dans un final haut en couleur où chacun, même Sharpay, porte une tenue rouge, blanche ou les deux. Eh oui, en quelques heures, tout le monde s’est changé !

Kelsi garde quant à elle une petite touche de “showbizness” avec une ceinture dorée et un chapeau melon. Et Sharpay a agrémenté sa tenue de paillettes et perles, pour un côté plus sophistiqué.

Il reste quelques exceptions dans le fond de la scène, qui rajoute heureusement un peu de diversité à la scène.

27

Somme tout c’est donc un film assez travaillé d’un point de vue couleurs.

Pour aller plus loin :

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé du film ?
  • Est-ce vraiment un film pour adolescent où y voyez-vous une seconde lecture ?
  • Quel est votre film préféré de la trilogie ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements