Aujourd’hui, je reste encore dans les dessins animés, avec le film Moi, Moche et Méchant, de Chris Renaud et Pierre Coffin.

Le synopsis du film

Cela fait des années que Gru se bat pour être le meilleur supervilain de tous les temps, mais lorsqu’un nouveau vilain fait son apparition sur le marché, il va devoir surenchérir …

Ma critique du film

Oui, je suis dans une période dessins animés, et je soupçonne que le fait de travailler à Disneyland Paris joue dans ce sens : j’ai envie de retomber en enfance et de revoir un certain nombre de films d’animation, produits par la maison Disney, ou pas.

Ici, il ne s’agit pas d’un film Disney ni Pixar, mais néanmoins il s’agit d’un film d’animation très réussi pour autant, avec des personnes à la fois forts et touchants et dont les relations sont plus complexes qu’il n’y parait.

Un des points que me plaisent de cette histoire, est que les personnages ne sont pas trop manichéens. Gentils et méchants se mélangent de manière à sembler réaliste du point de vue des émotions.

Ce dessin animé introduit également les notions de travail, de famille et même de famille au sens plus large, ainsi que d’entraide, de devoir, d’engagement. Moralement, c’est un film riche.

Les personnages des minions jouent évidemment un rôle important dans l’histoire, puisqu’ils permettent de créer un ensemble, un groupe de soutien, qui appuie chaque élément. De plus, ils permettent de multiplier le comique de l’ensemble.

Je conseille donc ce film que je trouve réussi pour sa richesse et qui pourra parler à petits et grands, de manière différente sans doute, mais de manière intelligente. Le film, qui plus est, est amusant, et permet de passer un bon moment en famille.

Les costumes

La plupart des personnages ne changent pas de costume dans ce film, mais chacun des costumes est pour autant intéressant.

  • Le monde extérieur

Nous ne voyons que peu du “monde réel” autour de Gru et de ses minions. Malgré tout, les quelques aperçus donnés sont précisément prévus pour donner l’impression que nous sommes dans notre monde.

Les premières images du désert et du berger avec ses animaux sont clairement là pour augmenter le comique lorsque les touristes arrivent et ne voient finalement que les pyramides de près, et à travers leurs appareils photo.

Les couleurs sont vives pour ces touristes, et leurs corps, aussi bien que leurs costumes, assez démesurés.

Nous avons également un bref aperçu des polices de divers pays. Ici, il est évident que l’image de fond, aussi bien que les costumes doivent nous faire comprendre au premier coup d’oeil du pays dont il s’agit. Les uniformes changent d’un pays à l’autre.

Notons au passage qu’un mime a été ajouté en France, de manière amusante, comme si la France était le pays des mimes aujourd’hui.

5

À d’autres moments du film, nous pouvons voir les autres humains, et tout conforte dans l’idée que Gru vit parmi nous, dans une ville contemporaine, et qu’il est le seul qui s’habille en noir.

  • Gru

7

Effectivement lorsque nous découvrons Gru, nous voyons son humeur, à la fois dans ses actions, mais également dans sa maison, sa voiture ou encore ses vêtements : sa veste noire, son pantalon noir par exemple. Mais son écharpe, grise et noire, laisse sous-entendre qu’un autre Gru se cache sous le premier, moins visible, moins sombre, comme si cette écharpe était la clef du film.

9

Dès qu’il rentre chez lui, on retrouve d’ailleurs Gru dans un pull plus clair que sa veste, clairement car sa veste est là pour montrer au monde extérieur sa noirceur.

Au passage à la banque, Gru a clairement remis sa tenue de vilain, et qui doit le définir comme tel : il a une impression à donner.

On notera que la secrétaire de la banque est en noir, mais que le directeur de la banque est lui en bleu foncé : une couleur sombre, mais pas de noir, car il n’a plus rien à prouver à sa position. Il a le pouvoir.

17

À la banque, nous découvrons Vector, que nous retrouvons toujours dans la même tenue, ce jogging complet orange. Il veut prouver lui aussi qu’il est le plus grand méchant de tous les temps, mais là où Gru se montre sombre, mais discret, Vector fait dans l’ostentatoire. Il veut avoir une image jeune et sportive, il veut être célèbre, pas uniquement dans son domaine, mais partout.

Je trouve qu’il s’agit d’un paradoxe que nous retrouvons d’ailleurs de plus en plus dans la vie : les jeunes cherchent à surpasser leurs prédécesseurs, et utilisent souvent un côté ostentatoire pour se démarquer.

Alors que Gru cherche à s’introduire chez Vector, il se déguise et s’équipe pour être plus efficace. Mais tel un épisode des Toons, il échoue à chaque fois, survivant coup sur coup à des blessures plus qu’improbables.

22

Ayant compris que l’attaque directe n’était pas une solution, Gru cherche une méthode plus subtile : il veut adopter trois petites filles. Néanmoins, il est conscient que sa personnalité et son activité professionnelle sont peu propices à faciliter cette adoption, et il se déguise donc.

Notons ici que son déguisement tient plus de l’enfant qui se déguise qu’autre chose : il a mis une blouse et une lumière sur sa tête, comme l’enfant qui aurait adopté l’image du dentiste, plutôt que de simplement dire qu’il est dentiste.

25

Alors que les trois filles prennent plus de place dans sa vie, il se retrouve dans des situations qu’il n’aurait pas imaginé : au milieu de maman qui attendent leurs filles à un cours de danse classique par exemple. Ile st toujours en noir, encore une fois le seul à porter la couleur, et tient dans ses mains des affaires roses.

27

Lorsqu’il admet qu’il est battu, et qu’il doit annoncer au minions la fin de leur mission, Gru a retiré sa veste, il est honnête, plus vulnérable et il s’agit ici clairement de la face cachée, qu’il accepte de montrer à ses proches.

Encore plus qu’avant, les trois petites filles s’immiscent dans sa vie. Gru s’équipe alors d’accessoires aux couleurs de sa nouvelle vie : un tablier rose et blanc à carreau, pour un côté très ménager, un drap qui s’étend au-dessus des lits des trois filles, et finalement sa combinaison spatiale, non pas blanche, mais rose, comme les tutus du gala auquel il ne veut pas aller.

La fin du film est tournée sur l’émotionnel de Gru, alors qu’il reconnaît ses erreurs et cherche à les réparer. Lui-même ne change pas de tenue, et reste finalement celui qu’il a toujours été, mais complet, avec les filles pour apporter une touche plus légère dans sa vie.

Je noterai deux choses :

  • la note laissée par Vector est jaune, ce qui m’a interpelé comme la couleur des minions, comme si le message était déjà là que les minions sont finalement le coeur de cette histoire, la voix de la raison de Gru
  • Margo, la plus grande des trois filles, a la tenue la plus sombre : c’est la plus réaliste. Mais à la fin du film c’est également celle qui a le plus gros changement envers Gru, et qui ne peut qu’être complète, lui faire confiance complètement ou pas du tout.
  • Le professeur Nefario

10

Le professeur est une des constantes du film. Pour moi, il représente le côté vilain de Gru et cherche sans cesse à lui rappeler son but professionnel.

Il est très sobre, et le côté scientifique de sa tenue cherche pour moi à appuyer le côté logique de ses raisonnements.

  •  Les filles

8

Margo, Édith et Agnès sont trois petites filles très colorées. Elles ont chacune leur personnalité et cherchent à vivre du mieux possible dans leur situation.

18

Agnès est innocente, vive et pleine d’imagination, c’est elle qui a le plus grand nombre de couleurs sur sa tenue, de jour comme de nuit.

Édith, bien qu’un garçon manqué dans son attitude, est celle qui porte le plus de rose : c’est un paradoxe a elle toute seule. Elle est plus mitigée dans son attitude vis-à-vis de Gru, mais c’est également celle qui a le caractère le plus opposé à lui.

Margo est la plus grande, comme je l’ai dit, elle est la plus dubitative de ce que Gru peut apportée, et donc la plus gardée : elle a les couleurs les plus sombres.

26

À l’exception des scènes de ballet, les filles ont deux tenues : tenue de jour, d’extérieur, et tenue de nuit, pyjama. Les gammes de couleurs restent semblables dans les deux.

9

On notera que les trois petits chats dans l’histoire de Gru sont également comme les trois filles. Tout comme la licorne porte l’écharpe de Gru, le chat rose porte le bonnet d’Édith et le chat bleu, les lunettes de Margo. Ce sont donc bien ces accessoires qui les définissent tous.

11

Pour finir, nous retrouvons les trois filles dans leurs tutus, blancs et neutres, alors qu’elles-mêmes sont prêtes à accepter leurs nouvelles vies avec Gru.

  • La maman de Gru

Nous voyons la maman de Gru a de nombreuses reprises, toujours pour montrer son insatisfaction vis-à-vis de son fils.

Elle porte de nombreuses tenues, toujours assez claires, et qui semblent plus se rapprocher des filles que de Gru.

10

À la fin du film, alors qu’elle admet finalement qu’elle est fière de son fils, elle porte une tenue qui se situe entre le noir de celui-ci et les couleurs vives des filles, mais avec une paire de baskets rouge, comme Margo. Elle est grand-mère et en est fière.

  • Les minions

11

Les minions sont des personnages complètaires au film, mais qui sont très importants dans la dynamique de l’histoire. Leurs salopettes bleues leur donnent une allure de travailleur, comme une sorte d’uniforme. C’est également appuyer par le symbole, imprimé au milieu de leur buste.

Si chaque minion est différent, ils sont tous vêtus pareils. Seuls quelques accessoires viennent les agrémenter.

En revanche, lorsqu’ils doivent sortir, ils se font un plaisir de se déguiser, ici aussi comme un enfant se déguiserait, mais de manière plus subtile que Gru, puisqu’ils ont plus d’éléments à cacher.

23

Pour conclure, je trouve que le travail des quelques costumes de ce film est intéressant, notamment d’un point de vue couleur.

Pour aller plus loin :

Compléter votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Avez-vous aimé ce film d’animation ?
  • Que pensez-vous de cette idée de faire un “gentil méchant” ?
  • Quel est votre personnage du film préféré ?
  • Avez-vous des liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements