Cette semaine, j’ai enfin eu l’occasion de voir la nouvelle parade du 25e anniversaire de Disneyland Paris et aujourd’hui, j’avais envie d’en parler.

Le contexte

Une parade à Disneyland Paris est un défilé de chars qui passent dans le parc, souvent accompagnés par des danseurs à pieds.

Ma critique du spectacle

À de nombreuses reprises, j’ai pu voir des bouts de cette nouvelle parade, mais ce n’est que récemment que j’ai pu l’observer en entier. Bien qu’elle soit différence des parades précédentes sur certains points, la magie de Disney y est toujours présente, et je trouve que le rendu global est absolument magnifique et reflète bien du gros travail effectué en coulisse pour le plaisir des spectateurs.

  • La musique :

La musique est, si ma mémoire est bonne, le premier élément qui a été dévoilé au public sur les réseaux sociaux, en extrait. De manière assez prévisible, les fans n’ont pas apprécié ce changement de leurs habitudes. Néanmoins, je trouve qu’un renouveau est toujours appréciable lorsqu’on fait de telles transformations sur l’esthétique d’une parade. Ici, le son est plus moderne, clairement inspiré de thèmes de carnaval, et sur un rythme dynamique. Le thème est moins présent qu’auparavant, et il me semble que la musique varie plus d’un char à l’autre en fonction des décorations du char.

  • La décision du Steampunk :

Si la parade est bien évidemment représentative de l’esprit Disney, on peut noter sur cette nouvelle parade une thématisation globale steampunk. Certains chars sont touchés par ce nouveau visuel qui est très intéressant, comme certains personnages.

3

Je trouve amusant de voir que ce style a été utilisé ici, sachant qu’il s’agit d’un genre vestimentaire et de décors poussés par des fans du genre, par des cosplayeurs ou même par le secteur de l’artisanat. Ici, le fait que le mouvement soit adopté à Disneyland Paris, et qui plus est pour une parade est particulièrement important, et montre l’ampleur du mouvement en lui-même.

  • Les chars :

Les chars sont clairement la partie la plus spectaculaire du spectacle. Ils ont été énormément travaillés, que ce soit en amont pour leur création, qu’en aval pour leur réalisation et le rendu est magnifique.

Notons que les chars sont d’une importance extrême sur une parade, puisque ce sera ce que les spectateurs qui ne sont pas au premier rang verront le mieux. C’est donc l’impression globale qui sera laissée sur la majorité des spectateurs, et qui plus la première et la dernière impression puisqu’un char se voit de loin.

La parade comporte assez peu de chars, mais tous sur des thèmes originaux et bien développés. Tous les chars sont mobiles (sur le char, bien sûr, en plus du déplacement du char en lui-même), mais certains le sont plus que d’autres.

En premier, nous pouvons découvrir le char de Mickey et ses amis, clairement décoré en mode steampunk et où tous les personnages, tous en hauteur et donc visibles de loin, sont vêtus de tenues créées spécialement pour l’occasion et avec un design steampunk également.

2

Puis c’est au tour de Toy Story, qui a un char très haut et qui bouge énormément puisqu’une grande roue en jouet tourne emportant avec ele deux personnages tes des hamsters dans leurs roues.

4

L’ensemble est très vivant et coloré. Quant aux personnages sur le char, ce sont les jouets les plus connus et appréciés de Toy Story, certains fixes sur le char, d’autres en personnages vivants.

5

Puis c’est au tour du Roi Lion de faire son apparition, groupé ici avec le Livre de la jungle, comme c’était le cas auparavant. Le char est lui aussi haut, pour une bonne visibilité de loin, et avec des personnages des deux côtés qui saluent les spectateurs. À l’avant du char un Simba animé trône.

6

Vient ensuite le char de Peter Pan et des pirates. C’est ici le Capitaine Crochet qui prend les devants, sur un gouvernail tournant qui lui permet de regarder facilement de tous les côtés.

7

Il est suivi de près par Peter Pan et des enfants perdus qui s’envolent sur une balançoire en forme de bateau très belle et réussie, constamment en mouvement.

Ici également, les costumes n’ont pas été altérés pour suivre le thème steampunk. En revanche, le bateau en métal a quelque chose de l’univers de la révolution industrielle, duquel le steampunk est tiré.

9

Vient ensuite le char de la tortue Crush, sur lequel j’ai pour ma part eu deux surprises :

  • Aucun personnage n’est présent sur ce char en chair et en os, et seuls des mécanismes rendent le char vivant,
  • Nemo ou Marin ne sont pas présents sur ce char, alors que Dori y est en deux exemplaires.

Cela dit, el char est une oeuvre d’art en termes de décoration et de couleurs et vaut le détour.

10

Vient ensuite ce qui est considéré comme le clou du spectacle par beaucoup avec le magnifique Dragon Steampunk. Il s’agit du dragon de Maléfice, entièrement mécanisé et redécoré dans ce style rétrofuturiste.

Le décor de ce dragon est absolument magnifique et sa capacité à réellement cracher du feu en fait une curiosité à part entière.

11

Je regrette pour ma part que ce dragon ne conclue pas la fin de la parade, mais je comprends que d’un point de vue image, il soit compliqué de terminer sur un char de méchants.

La parade se termine donc, après un court défilé de princes et princesses en calèches, par le char de la reine des neiges, avec Elsa et Anna encore une fois mises très en hauteurs, ce qui leur permet d’être vues par tout le public, de la même manière que Olaf, qui trône sur le devant du char.

12

Le char est très coloré, avec un aspect de type jouet en bois très réussi qui le place dans un univers d’enfance et d’imagination.

  • Les personnages piétons et leurs costumes :

Avant chaque char, à la fois pour l’annoncer et pour animer entre deux chars, un certain nombre de personnages défilaient.

Avant le premier char, avec Mickey et ses amis, nous pouvions voir un certain nombre de personnages Disney officiels, dans leurs costumes caractéristiques (pas de steampunk pour ceux-ci).

Je ne sais pas si les personnages changent à chaque fois où s’il y a une raison de pourquoi ces personnages-là sortent et pas d’autres. Ici, il y a donc le Génie, Marie Poppins et son compère, Alice et le chapelier, Pinocchio, Gepetto, Tigrou, etc. Les personnages ne semblent pas en lien les uns avec les autres spécifiquement, si ce n’est qu’ils sont emblématiques de la magie Disney.

16

Par la suite, nous pouvons voir, avant le char de Toy Story, des personnages jouets avec des soldats verts (dont on notera qu’ils ont perdu leurs semelles rigides sous les chaussures depuis la parade de Noël), des des cowboys, pour l’univers de Woody. Ces personnages ont des costumes aux couleurs vives et dansent ensemble de manière assez ordonnée.

17

Puis vient le char jungle, précédé par des oiseaux exotiques, et autres créatures mystérieuses. Ici, je pense que les costumiers ont plus cherché à donner une impression qu’à reproduire des personnages où des animaux.

Les costumes semblent inspirés de costumes de carnaval (de Rio, par exemple), et sont hauts en couleur avec des coiffes ou des cols qui créent du volume.

La musique de cette nouvelle parade semblait donc parfaitement correspondre avec une inspiration carnaval ici.

18

Mes préférés pour cette partie étaient les oiseaux exotiques, avec leurs découpes en dentelles de tissus et leurs couleurs de coucher de soleil.

19

Nous revenons ensuite à des personnages, avec les enfants perdus et Wendy avant le char de Peter Pan. Les enfants dansent en jouant entre eux et avec les spectateurs et créent une véritable interaction avec le public.

Leurs costumes semblent composés par des enfants qui se déguisent et rendent un côté très vivant aux personnages.

20

Plongeons ensuite au fond de l’océan avec le char de Nemo, précédé par deux types de costumes. D’un côté les poissons, où des marionnettistes agitent au-dessus de leurs têtes des poissons de type poissons-clown et sont eux-mêmes costumés dans les couleurs de Nemo. Je n’ai personnellement pas trop aimé ces costumes, entre le pêcheur et l’évocation à la mer que je trouve dénoter parmi un ensemble très gracieux.

21

Et de l’autre côté les coquillages, ou sirènes qui sont particulièrement travaillés avec leurs coquilles en dentelle, et leur perle. Les costumes sont magnifiques, les couleurs rappellent les profondeurs de la mer et sont assorties au char qui les suit.

22

Puis vient le fameux dragon qui est annoncé par le prince Philippe, le prince de la belle au bois dormant, qui n’a de cesse de combattre ce dragon et les sbires qui l’accompagnent.

J’ai toujours été attirée par les costumes de méchants, et ici je trouve que ces sbires sont magnifiquement réalisés, car le costume, qui comprend des supports pour leurs bras, leur donne un côté inhumain, car ils semblent avoir quatre pâtes plutôt que des mains et des pieds. Les couleurs sont choisies pour rappeler le dragon, mais également le vert du feu normalement craché par le dragon dans le dessin animé.

L’ensemble est complet et dynamique, de par l’interaction entre le prince, le dragon et les créatures de l’ombre.

23

N’oublions pas de mentionner la petite créature qui suit le dragon, dans un genre tout à fait différent et beaucoup plus fidèle aux dessins du dessin animé, qui tient et anime la queue du dragon. Lui aussi joue avec les spectateurs et attire l’attention sur cette superbe queue.

24

Vient ensuite le cortège de princesses, qui accompagnent à pied les calèches de leurs amies, en valsant en couple au milieu des spectateurs.

Leurs costumes sont les traditionnels, et non pas, à ma surprise, les nouveaux costumes de princesses dessinés pour le 25e anniversaire et présentés sur le spectacle l’étincelante valse des princesses.

La princesse Aurore est quant à elle seule, mais entourée de ses trois fées, puisque son prince combat vaillamment le dragon un peu plus loin.

25

Pour finir, un dernier groupe de personnages annonce le char de la reine des neiges, avec un Kristoff qui danse au milieu de magnifiques flocons de neige. Le design ici est clairement scandinave, et encore une fois j’admire le travail de découpe qui a été effectué sur les tissus.

26

Pour conclure, je trouve cette nouvelle parade très réussie et très différente des précédentes avec un énorme travail sur les décors et les costumes qui mérite un coup d’oeil attentif. Encore une fois, bien qu’il soit visiblement disponible sur YouTube, je conseille sincèrement d’aller le voir à Disneyland Paris, car il a beaucoup plus d’impact en vrai.

Quelques articles à voir :

Et si les spectacles sont disponibles sur YouTube, je ne peux tout de même que conseiller de les voir en vrai, la magie n’opère pas pareil …

La parole est à vous :

  • Avez-vous déjà vu des spectacles à Disneyland Paris ?
  • Quelle était votre parade préférée ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements