Aujourd’hui, je vous emmène dans l’espace avec le clip animé de Daft Punk, Harder Better Faster Stronger, de la série Interstella 5555.

Pourquoi ce clip ?

Ce morceau de Daft Punk me rappelle mes années de lycée. Si je ne suis pas forcément fan de musique électronique d’une manière générale, j’avais immédiatement accroché à cette “chanson” du groupe.

Le clip, créatif et bien réalisé avait fini de me convaincre et je connaissais à l’époque la chanson par coeur. Bien sûr, à l’époque, je ne comprenais pas les paroles ou tellement peu …

Quelques années plus tard, j’ai découvert que Daft Punk n’était pas un groupe de quatre personnes sur scènes, comme dans les clips de cet album, mais je m’en suis remis depuis et j’ai pu voir l’intégralité des vidéos d’Interstella 5555.

Pour moi, la musique doit raconter une histoire et si ici les paroles racontent quelque chose, l’ensemble de l’album a été illustré de manière à raconter autre chose. L’histoire de ces stars interstellaires, kidnappées par un homme pour les faire devenir des stars sur scène est particulièrement créative et amusante. Je conseille donc la vidéo intégrale, mais pour ma part, je me concentrerai uniquement sur ce clip aujourd’hui.

 

Les costumes et accessoires

Le clip se situe au milieu de l’histoire d’Interstella et consiste en l’étape de transformation des personnages d’extraterrestres à humains. Bien que ce ne soit pas le passage avec le plus de costumes, je trouve que cette transformation est particulièrement intéressante.

2

La première étape du clip consiste ici à retirer les costumes aux personnages. Notons qu’au début et dans les clips précédents, ils sont tous similaires : la même couleur de peau, des costumes différents, mais basés sur les mêmes couleurs et motifs, et les mêmes diadèmes sur la tête. Le groupe est uni par leur aspect extérieur. Seuls leurs cheveux sont différents, ainsi que leurs silhouettes.

3

Une fois les costumes retirés, nous retrouvons le groupe très pudiquement en sous-vêtements (oui c’est un clip tout public tout de même) et prêts à être transformés.

La première étape de la transformation est leurs esprits. Ils s’agit de transformer leurs souvenirs pour qu’ils ne s’aperçoivent pas du changement. Ici, on est complètement dans la science-fiction est c’est très intéressant. Nous pouvons d’ailleurs voir que les souvenirs ne sont que transformés et non pas effacés ou recréés. Nous notons déjà au passage que les scènes, qui montrent des enfants changent totalement de couleurs. Bien entendu les personnages ne sont plus bleus, mais également les vêtements qu’ils portent ne sont plus tous de la même couleur, comme si la transformation en humains ajoutait de la diversité.

6

C’est également le cas directement au sein du groupe, où un des personnages devient de couleur noire, alors qu’ils étaient avant parfaitement de la même couleur.

Une fois leurs corps “repeints”, il s’agit à présent d’habiller les stars. Ici, la recherche de vêtements est assez amusante, car au fur et à mesure que l’on voir les silhouettes défiler avec différents types de vêtements, il est possible de s’apercevoir que les tenues sont assez typiques de groupes de musique. Nous avons les rappeurs, les rocks stars, les tenues plus “kawaï” et dans tous les cas, les tenues sont clichées. Je pense que le but était ici de montrer subtilement que le “producteur” cherche le succès et se base sur l’existant pour réussir.

10

Passons un rapide coup d’oeil sur la machine à habiller, qui est d’une efficacité redoutable. Ici, la scène montre le côté pantin du groupe qui n’est donc pas responsable de ses actions à ce moment-là. Les personnages sont habillés comme on appliquerait de la peinture à une poupée. C’est un clin d’oeil sur le côté manufacturé du groupe par le fameux producteur.

11

Bien évidemment nous pouvons voir le résultat des styles des différents personnages. Notons que les musiciens sont très diversifiés ici autant donc par leurs couleurs de peau que par leurs styles de tenues. C’est flagrant ci sur cette image où l’un fait très sportif tandis que l’autre a un côté plus élégant et habillé.

12

La dernière étape est l’ajout de lunette qui ont ici le but de contrôler leurs esprits, mais qui sont à mon avis également un clin d’oeil au côté très “star” de quelqu’un qui porte des lunettes. Le fait de ne pas voir les yeux de quelqu’un crée de la distance. Ici, cela les rend en quelque sorte inaccessibles.

13

Nous assistons ensuite à la phase finale de la transformation, qui consiste à modifier leur clip vidéo pour pouvoir vendre les stars d’un point de vue commercial. Ici encore, nous pouvons noter la diversité créée au moment de la transformation qui retire l’unité initiale des personnages.

14

Pour finir, nous découvrons le “méchant” de cette histoire très brièvement. Il est visiblement âgé, et vêtu de noir, en costume. Sa position et son apparition le définissent clairement comme un personnage “méchant”.

15

Regardez le clip ici

Complétez votre médiathèque :

La parole est à vous :

  • Connaissiez-vous ce groupe et ce clip ?
  • Pensez-vous que l’on peut considérer Interstella 5555 comme un film à part entière ?
  • Que pensez-vous des costumes et accessoires de cette vidéo ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements