Aujourd’hui, j’avais envie de parler du générique de la série américaine Pretty Little Liars.

La série

Pretty Little Liars est une série basée sur un roman, qui met en scène quatre amies qui se retrouvent un an après la disparition de la cinquième membre de leur groupe. L’intégralité de la série est consacrée aux relations entre ses amies, qui se rapprochent alors qu’elles reçoivent de mystérieux messages de cette amie disparue. Mais qu’est-il donc arrivé à Alison ?

Si la série vise un public principalement adolescent, le suspens est bien construit et les rebondissements, bien qu’assez improbables, totalement imprévisibles. Je pense que c’est cette tenue en haleine du spectateur qui fait la réussite de cette série.

Les personnages principaux sont à la fois humains et complexes, ce qui ne les rend que plus réels. Je pense que les quatre jeunes filles principales sont prévues pour que chacun puisse s’identifier principalement à l’une d’entre elles, mais tout en voyant des points communs avec toutes les autres.

Avec le succès de la série, et l’avancée des épisodes, d’autres personnages ont pris de l’importance, ajoutant de la maturité de l’intérêt aux relations entre les personnages.

S’il était évident dès le départ que les tenues des quatre protagonistes étaient particulièrement étudiées, le budget visiblement débloqué par le succès de la série a grandement profité au département costumes, qui semble avoir considéré assez rapidement chaque épisode comme une revue de mode.

Le générique

Tout d’abord, regardez le générique ici

Le générique en lui-même est assez simple, et il est resté constant sur toutes les saisons, à l’exception des épisodes d’Halloween, où il était légèrement transformé d’un point de vue colorimétrie et ensanglanté.

Le titre de Pretty Little Liars, littéralement “les jolies petites menteuses” est soutenu par la chanson Secrets de The Pierce qui donne un côté un peu décalé à l’ambiance avec une musique à la fois joyeuse et inquiétante.

Le générique est constitué de deux parties :

  • une première partie qui met en scène la préparation de ce que l’on comprend être un cadavre pour un enterrement,
  • et la présentation des quatre personnages principaux, de manière très succincte.

Dans la première partie, nous voyons les préparatifs du corps pour le rendre présentable avant qu’il soit mis en terre. A aucun moment nous ne voyons le visage de la défunte. En revanche, le travail de l’image donne une impression de poupée à la jeune fille, une référence très claire à l’utilisation des mannequins et des poupées, qui est très fréquente dans l’univers de la série. C’est d’ailleurs un des premiers objets qui effraie les héroïnes. Notons que les poupées sont aussi la représentation de l’enfance, et celle-ci est pour le moins bousculée lors des différentes découvertes et des rebondissements de la série.

Dans la deuxième partie, et sur deux images seulement, nous voyons les actrices, au-dessus du cercueil. Bien qu’elles soient toutes en noir, le deuil de leur amie oblige, nous pouvons déjà remarquer leur personnalité qui transparait à travers leurs tenues :

7

  • Spencer, toute à gauche, est la tête de la trouve. Elle est belle, mais ce n’est pas cela qui fait son atout et elle le sait. Elle porte donc une tenue très simple, robe sans manche dévoilant peu ses formes et n’a ajouté aucun accessoire à sa tenue.
  • Hannah, à sa droite, joue au contraire beaucoup sur son physique dont elle doute pourtant énormément. Sa physionomie a beaucoup changé et elle en est fière, et n’hésite pas à le mettre en avant. Elle est plus maquillée que Spencer, mais a mis néanmoins plus l’accent sur son décolleté et ses bijoux pour se mettre en valeur. Elle doit son relooking à Alison, et n’hésite donc pas à lui faire honneur à son enterrement.
  • Aria est la plus mystérieuse des quatre filles. Elle est ici la plus couverte, la plus maquillée et la plus complexe. C’est la seule que l’on revoit d’ailleurs dans l’image zoomée, laissant penser qu’elle a un plus grand rôle à jouer que les autres. Si les autres filles ont chacune leur parcours, Aria a, au moins dans un premier temps, le plus atypique. Sa tenue est plus adulte, qu’elle le soit ou simplement qu’elle veuille le paraître, ce qui donne également des indices pour la suite. Elle porte également un bijou, mais plus égrange et discret que ceux d’Hannah.
  • Pour terminer, Emily est visiblement la plus timide. C’est la plus grande, mais elle se tient moins droite ; sa pause est légèrement avachie et semble nerveuse. Sa tenue la montre plus comme une petite fille, avec un noeud au col et des manches un peu bouffante, et accentue ce côté incertain. Ses épaules couvertes d’un tissu semi-transparent laissent penser à quelque chose de dissimulé, plus que les autres. En effet, Emily est la seule qui n’admet pas à elle-même ses propres secrets ou ses propres erreurs.

Je trouve donc intéressant que l’on puisse voir tant de choses dans un générique finalement si court.

Si la série n’est pas spécialement violente, mais plutôt angoissante, il y a néanmoins des scènes qui peuvent être choquantes, car elles suggèrent des choses qui pourraient l’être.

8

Je recommande cette série principalement pour les jeunes femmes en manque d’intrigue mélangé à de la romance (bien sûr), mais je pense que le public est finalement assez large qui peut apprécier cette série.

Pour aller plus loin

Quelques articles

Complétez votre médiathèque

La parole est à vous :

  • Connaissiez-vous cette série ?
  • Vous sentez-vous impliqués dans ces images à travers le générique ?
  • Que pensez-vous des tenues de cette vidéo et trouvez-vous qu’elles révèlent les personnages ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements