Search

Dentelle & Pellicule

Un blog sur tout ce qui a trait au costume

Category

Films

Idiocracy – Un film de Mike Judge

Aujourd’hui, c’est un film d’humour que j’avais envie d’analyser, avec Idiocracy, de Mike Judge.

Le Synopsis

Joe Bauers est un la définition même de l’américain moyen. Recruté par l’armée et le Pentagon, il va servir de cobaye pour une expérience de cryogénisation. Mais le sommeil qui devait durer un an va se prolonger quelque peu et Joe va se réveiller cinq siècles plus tard. Dans ce laps de temps, la société a évolué pour le pire et Joe réalise rapidement que son intelligence est bien au-dessus de la moyenne …

Ma critique du film

J’ai découvert ce film hier, conseillé par une amie. Je ne savais pas trop à quoi m’attendre, simplement à un film d’humour. En lisant le résumé, j’ai immédiatement été intriguée par le sujet et j’ai donc regardé ce film.

Ce n’est pas un chef-d’oeuvre du septième art, c’est assez rapidement évident. Néanmoins, je trouve que ce film a un intérêt tout particulier de par son scénario et l’originalité de sa prise de position sur le sujet de l’avenir du monde.

En effet, l’idée principale du film est de dire que l’avenir de l’homme appartient à ceux qui se reproduisent le plus, plutôt qu’aux cerveaux du monde, ce qui n’est probablement pas faux dans une certaine mesure.

Ainsi, le film nous transporte dans un futur où l’intérêt de l’humain a été décimé par ses envies, au point qu’on en vient à se demander comment il est toujours en vie après plusieurs siècles …

Mais le sujet est traité avec légèreté, humour et finalement espoir, faisant passer la critique doucement et subtilement.

Somme toute, le film est un bon divertissant avec un sujet un peu plus profond et qui porte à réfléchir …

Les costumes de Debra McGuire

Continue reading “Idiocracy – Un film de Mike Judge”

Advertisements

Entretien avec un Vampire – Un film de Neil Jordan

Aujourd’hui, repartons dans un côté plus historique du fantastique avec le film Entretien avec un Vampire, de Neil Jordan.

Le Synopsis

Malloy, un journaliste ambitieux des années 90, va conduire une interview des plus étranges. Au long de nombreuses heures de discussion, Louis va raconter à Malloy sa vie, sa mort, et sa renaissance en tant que vampire …

Ma critique du film

Entretien avec un vampire doit être le premier film de vampire que j’aie vu de ma vie. Et je pense que c’est d’ailleurs un des seuls de cette époque-là qui traitait du sujet des vampires, loin de l’effervescence de nos quotidiens.

Et je me rappelle à l’époque avoir été fascinée par ce côté séduisant et morbide de la relation entre les deux personnages principaux. Plus tard, je me suis renseignée un peu plus sur le symbole du vampire et les sous-entendus du film autour de la sexualité des personnages, et il est vrai qu’il y a effectivement plus à voir dans ce film qu’il n’y parait au premier regard, que les théories aient été voulues par les créateurs ou non.

Il n’en reste pas moins que le principal attrait d’un film de vampire pour un mordu (jeu de mots ?) de costumes, est le fait qu’un vampire traverse les époques historiques puisqu’il est immortel. Et ce film ne fait évidemment pas exception. De plus, le vampire est traditionnellement riche, par conséquent il s’habille de manière élégante et raffinée. Je pense qu’il y a également un aspect séduisant au vampire qui impose dans la tradition à ce qu’il soigne particulièrement son apparence, notamment pour séduire sa proie.

Somme toute, un film de vampire est souvent une mine d’or pour les costumes. C’est d’autant plus le cas ici puisque nous retrouvons Sandy Powell en charge des costumes : le résultat est donc forcément de qualité. Bien que je ne sois pas une experte du costume historique, j’ai eu le sentiment que les costumes respectaient bien les époques qu’ils représentaient. Ils sont en tout cas parfaits pour donner un aperçu de l’époque, même lorsqu’elle n’est pas nommée.

Les costumes de Sandy Powell

La précision dans le travail de Sandy Powell fait que le film comporte énormément de costumes. Je ne pourrai donc pas tous en parler ici, mais je vais tenter de faire un bon tour d’horizon des costumes les plus importants.

Continue reading “Entretien avec un Vampire – Un film de Neil Jordan”

Passengers – Un film de Morten Tyldum

Aujourd’hui, pour ceux qui ne voudraient plus vivre sur terre, parlons de la très belle bande-annonce de Passengers, un film de science-fiction de Morten Tyldum.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

L’histoire

Dans un futur proche, une population d’humains a accepté d’être plongée en hibernation durant plus d’un siècle, le temps du voyage vers une nouvelle planète à coloniser. Mais suite à un problème des systèmes, deux humains se réveillent trop tôt. 90 ans trop tôt …

Mon avis

Il y a un an maintenant, j’avais parlé de la bande-annonce de ce film. Et il y a quelques mois maintenant, j’ai eu l’occasion de le voir.

La bande-annonce était à mon avis très réussie, et le film ne m’a absolument pas déçue.

L’esthétique globale du film nous plonge, dans la science-fiction en utilisant quelques éléments originaux, mais en restant sur des bases existantes (Alien, Star Trek, etc.) pour que le spectateur admette rapidement le tout comme plausible (pour de la science-fiction, bien sûr).

Comme annoncé par la bande-annonce, le film est globalement un (très grand) huis clos avec deux personnes et un robot. Et je pense que la direction du film et le jeu d’acteur reflètent bien les phases de vie et la relation qui peut exister entre deux personnes seules au monde.

Mais ce qui m’a finalement le plus plu dans ce film, c’est que les personnages ont un côté humain : le film est un mélange d’humour, de craintes, de désespoirs et de questionnements pour ces personnages qui en fait un ensemble réaliste (encore une fois pour de la science-fiction) et qui provoque de l’empathie chez le spectateur.

Un film à voir à mon avis.

Les costumes de Jany Temime

Continue reading “Passengers – Un film de Morten Tyldum”

Miss Peregrine et les Enfants Particuliers

Aujourd’hui, retournons ensemble dans l’univers de Tim Burton, avec le film Miss Peregrine et les Enfants Particuliers.

Le Synopsis

À la mort tragique de son grand-père, Jacob découvre la vérité du monde que lui décrivait son aïeul, ainsi que les dangers qui l’accompagnent …

Ma critique du film

Vous le savez, Tim Burton est un des réalisateurs que je préfère, et j’ai donc tendance à regarder rapidement les films qu’il dirige. J’avais parlé de la bande-annonce de Miss Peregrine il y a quelque temps déjà, et j’ai donc vu le film peu après sa sortie. Comme il était assez prévisible, la bande-annonce révélait un peu trop du film, et par conséquent le suspens n’était pas à son comble au moment où j’ai regardé le film. Néanmoins, Miss Peregrine est un film original et beau que j’ai trouvé bon.

Pour être un peu plus précise, plusieurs aspects m’ont particulièrement plu :

  • L’histoire est originale : à l’ère cinématographique des montres, des sorciers et des vampires, je trouve agréable d’avoir une histoire qui change un peu, où la magie est présente, mais n’est pas forcément source de pouvoir et a un poids pour ces enfants.
  • Les images sont magnifiques : Tim Burton est quelqu’un qui sait travailler un film et qui sait également bien s’entourer techniquement et ce film en est clairement une démonstration. Les images sont travaillées pour leurs compositions, mais également pour leurs ambiances colorées, et pour montrer plusieurs points de vue au spectateur afin qu’il puisse se mettre à la place des personnages.
  • Le film parle de voyage dans le temps : je trouve que le voyage dans le temps est un des thèmes les plus fascinants de la science-fiction. J’ai tendance à m’attacher et m’interroger sur toutes les histoires qui en parlent, qu’il s’agisse d’Harry Potter, de Flash, ou même de films très différents comme L’effet Papillon … C’est un sujet que je trouve relativement infini et particulièrement intéressant, car il offre des possibilités très variées. Preuve en est : l’approche de ce film est très spécifique à un usage et très différente de ce qu’on imagine habituellement.

En revanche, j’ai été légèrement déçue du côté trop manichéen de l’histoire qui aurait mérité à mon avis un deuxième niveau de lecture. Mais cela reste un bon film original et divertissant.

Somme toute, j’ai bien aimé ce film divertissant, qui se rapproche plus d’un Big Fish (notamment dans cette recherche de la vérité) que d’un Dark Shadows dans l’univers de Tim Burton.

Les costumes de Colleen Atwood

Continue reading “Miss Peregrine et les Enfants Particuliers”

High School Musical 3 – Nos années Lycées – Un film de Kenny Ortega

Aujourd’hui, je retourne aux films avec le troisième film de la trilogie pour High School Musical de Kenny Ortega avec High School Musical 3.

Le Synopsis

C’est la dernière année au lycée pour Troy, Gabriella et leurs amis, et avec la fin de cette période de leur vie se présentent de nombreuses questions sur l’avenir. La comédie musicale annuelle va être l’occasion de se rassembler une dernière fois sur scène …

Ma critique du film

Je le sais, je l’ai d’ailleurs déjà dit lorsque j’ai parlé des deux premiers films de la licence, les films High School Musical sont globalement destinés à un public adolescent. Pour autant, ce sont des films intéressants, et pour moi de plus en plus soignés au fur et à mesure que l’on avance dans la trilogie.

Mon préféré est d’ailleurs clairement ce troisième volet, à la fois d’un point de vue de l’histoire, mais également et surtout du point de vue de la mise en scène (avec tout ce que cela implique).

En effet, l’histoire est plus complexe, moins clichée, et moins attendue, même si la fin est tout à fait prévisible (il s’agit d’un high school musical tout de même !). Au-delà de ces jeunes gens qui voient l’avenir de manière différente et qui ont tous du mal à se l’imaginer, le scénario met en avant la difficulté de se décider pour soi, et de faire des choix qui ne soient pas influencés par les autres. Et cela est un sujet plus large et qui touche donc plus de monde que ceux des deux premiers films.

Mais la véritable valeur ajoutée de ce film, c’est finalement la mise en scène, car tous les éléments sont étudiés pour rendre ce film un mélange de la vie et de la comédie musicale qui parle de leur vie. Par conséquent, contrairement au premier épisode de la trilogie où les chansons étaient situées presque intégralement sur scène, dans ce volet tous les numéros chantés et dansés sont intégrés à l’année scolaire et à leur vie dès les premières minutes du film.

De plus, les décors utilisés pour les numéros chantés sont clairement des décors de théâtre, mettant donc visuellement en scène leur vie réelle sur la scène du théâtre.

Mais rentrons dans le détail de tout cela.

Les costumes de Caroline B. Marx

Continue reading “High School Musical 3 – Nos années Lycées – Un film de Kenny Ortega”

La mélodie du bonheur – Un film de Robert Wise

Aujourd’hui, analysons ensemble les costumes du film de 1966, La mélodie du bonheur, de Robert Wise.

Le Synopsis

Une jeune femme quitte le couvent pour devenir la gouvernante des sept enfants d’un officier de marine veuf.

Ma critique du film

Si vous ne connaissez pas La mélodie du bonheur (au moins de nom), je ne sais pas comment vous avez fait pour passer à côté ! Bien sûr, c’est une comédie musicale assez vieille, néanmoins c’est un film très connu et que j’aime particulièrement !

Tout d’abord, c’est une histoire de famille, avec Maria, qui apprivoise petit à petit les enfants von Trapp. Mais c’est également une histoire d’amour, et même plusieurs, entre Liesl et Franz, ainsi qu’entre Maria et le capitaine. À tout cela s’ajoute un peu de religion en introduisant doucement des principes de respect des règles, mais également de vocation. Et le tout s’articule sur une montée en puissance historique du nazisme en Autriche, et donc un fond politique.

Je pense que c’est la combinaison de tous ces éléments qui en fait un film riche en émotions, mais également réaliste. L’histoire est belle et se termine bien, mais la victoire de la famille n’est pas totale : ils doivent fuir leur pays, Liesl a perdu son amour, Maria a perdu sa “famille” du couvent, bien qu’elle en ait retrouvé une autre, etc.

Et finalement, je trouve que ce film montre une version réaliste de la vie, où la politique se mêle à la vie, la conviction à la réalité des émotions, même s’il dépeint une époque heureusement révolue.

Je conseille donc ce film à voir et à revoir ! Attention néanmoins, pour les plus petits, la fin est angoissante et quelque peu violente, donc regardez-la avant de montrer le film aux plus jeunes. Sinon, il est tout à fait possible d’arrêter le film après la scène du mariage dans un premier temps.

Les costumes de Dorothy Jeakins

Continue reading “La mélodie du bonheur – Un film de Robert Wise”

Le chaperon rouge – Un film de Catherine Hardwicke

Aujourd’hui, regardons ensemble les costumes d’un film très mystérieux, le Chaperon Rouge, de Catherine Hardwicke.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

Le Synopsis

Dans un village où la menace du loup-garou pèse, la famille de Valérie est menacée. Elle va devoir apprendre à suivre son instinct pour résoudre le mystère et sauver ceux qu’elle aime …

Ma critique du film

Vous l’avez sans doute compris (voire je l’ai déjà dit) j’aime beaucoup les films basés sur les contes de fées. Que ce soit Les Frères Grimm, Maléfique, ou Into The Woods, j’aime les films qui partent de ces contes que nous connaissons tous et en produisent une version adulte, modifiée, et parfois inversée.

Et si le seul fait que le film soit basé sur une des histoires les plus connues des contes de Grimm n’avait pas suffi, l’affiche du film à sa sortie avait fini de me convaincre de regarder ce film. En outre, Amanda Seyfried fait partie des actrices que j’apprécie et qui peuvent également à elles seules me convaincre de voir un film.

Somme toute, le film a pour moi plusieurs atouts :

  • Il est fortement travaillé visuellement. Je vais parler ici des costumes, mais d’une manière générale l’esthétique du film est à la hauteur de l’affiche, avec un fort jeu sur les couleurs.
  • L’histoire est plus complexe qu’il n’y parait au début. Oui, il s’agit du petit chaperon rouge, mais l’histoire n’est pas pour autant prévisible et la solution de l’énigme n’est pas toute trouvée.
  • Les références au conte sont nombreuses. De la grand-mère qui vit dans les bois au chaperon en lui-même, le film regorge d’indices qui nous rappellent les paroles du conte sans pour autant qu’elles paraissent forcées et mal utilisées. Chacune des phrases clef à un but, et fait avancer l’histoire.
  • Petit détail qui ne gâche rien pour moi, la jeune fille de l’histoire, Valerie était plus âgée que l’enfant du conte, la réalisatrice a pu ajouter des intrigues amoureuses à l’intrigue globale du conte. Si certains fans de contes de fées seront un peu déçus par ce point, pour ma part ça ne peut qu’ajouter eu piment à l’ensemble.

Les costumes de Cindy Evans

Continue reading “Le chaperon rouge – Un film de Catherine Hardwicke”

La La Land – Un film de Damien Chazelle

Aujourd’hui, je retourne aux films musicaux, avec un film de Damien Chazelle, La La Land.

Le Synopsis

Mia rêve de la vie de stars, et enchaîne les auditions dans l’espoir de percer. Sebastian cherche à gagner sa vie en pratiquant sa passion, la musique jazz. Ces deux rêveurs vont s’entraider et entretenir ensemble leurs rêves. Mais leur amour survivra-t-il aux pressions de la vie hollywoodienne …

Ma critique du film

Dès que j’ai vu la bande-annonce de La La Land, j’ai immédiatement eu envie de voir le film. Un film romantique, musical, qui parle de la vie d’artiste : c’était forcément pour moi. J’ai donc regardé ce film avec beaucoup d’envie et d’appréhension, car comment ne pas être déçu lorsqu’on attend trop d’une oeuvre ?

Heureusement, j’avais été prévenue : si l’histoire de La La Land est belle, elle est aussi très triste ; et comme j’étais préparée au pire, malgré une fin pleine d’émotions, je n’ai absolument pas été déçue du film.

Je trouve ce film léger, rythmé, et assez réaliste sur la vie artistique, bien qu’ils réussissent finalement tous les deux. Les échecs sont là, les découragements aussi, les concessions, mais le message reste positif : poursuivez vos rêves, vivez votre vie au maximum, et choisissez le plus important pour vous.

Mais ce qui m’a particulièrement plus dans ce film, même plus que les morceaux musicaux (et pourtant, vous savez comme j’aime le côté musical d’un film), c’est le soin apporté aux images, aux lumières, aux couleurs du film. Chaque image a été travaillée pour un rendu précis et qui accompagne le propos. Et c’est là que d’après moi se situe la véritable richesse de ce film, que je recommande fortement.

 

Les costumes de Mary Zophres

Continue reading “La La Land – Un film de Damien Chazelle”

High School Musical 2 – Un film de Kenny Ortega

Aujourd’hui, je continue dans les films pour adolescents de Kenny Ortega avec High School Musical 2.

Le Synopsis

Après la fin de l’année scolaire et la réussite de la comédie musicale du collège, les Wildcats cherchent du travail pour leur été. Heureusement que Sharpay Evans décide d’embaucher dans le club de ses parents Troy Bolton, et sans le savoir tous les Wild Cats par la même occasion …

Ma critique du film

Même si la licence High School Musical est clairement une licence destinée à un public de jeunes adolescents, je trouve, comme j’avais déjà pu l’expliquer dans mon article sur le premier film, qu’un soin particulier à été mis dans ses films pour créer un contenu de qualité.

En effet, au-delà d’une histoire assez simple, et de certains personnages quelque clichés, comme Sharpay Evans (Ashley Tisdale) et M. Fulton (Mark L. Taylor), un véritable effort a été mis dans l’ensemble pour rendre le tout attachant et crédible, dans une certaine mesure. Par exemple dans ce film comme dans le précédent, le personnage de Troy Bolton (Zac Efron) est complexe et intéressant, car il est humain : il commet des erreurs et peut les corriger lorsqu’il s’en rend compte.

Lorsqu’on connait bien les films de la licence, on peut remarquer que ce deuxième film est une transition entre le premier film où les numéros musicaux sont essentiellement concentrés sur les principaux acteurs, et dans le théâtre en majorité, et le troisième film où les numéros musicaux mettent en scène leurs vies quotidiennes.

C’est donc un équilibre ici qui se trouve, et qui est assez réussi, avec un sujet assez léger (celui des vacances) mais des sujets sous-jacents qui annoncent le troisième volet, comme la question des études supérieures et des contraintes morales qui tournent autour du prix des universités aux Etats-Unis.

Comme beaucoup de comédies musicales pour adolescents, High School Musical n’est pas un chef-d’oeuvre, mais je trouve qu’elle mérite néanmoins le détour pour ceux qui aiment le genre.

Les costumes de Tom McKinley

Continue reading “High School Musical 2 – Un film de Kenny Ortega”

Blog at WordPress.com.

Up ↑