Search

Dentelle & Pellicule

Un blog sur tout ce qui a trait au costume

Category

Salons

La 1ère médiévale de Monthléry

Ce week-end je suis sortie de chez moi pour me rendre à la première médiévale de la ville de Montlhéry, dans le 91, et aujourd’hui je vous en parle.

Une médiévale, vous dites ?

Bien que je n’aie pas trouvé de définition officielle d’une médiévale, il s’agit d’une foire qui sert de reconstitution, afin de faire découvrir les moeurs et produits de l’époque médiévale. Le plus souvent, ces foires se situent en extérieur, dans des villes où des constructions historiques sont encore présentes, permettant un décor immersif.

La présence d’échoppes est souvent ce qui permet à la foire de vivre, tandis qu’au détour des chemins spectacles et démonstrations prennent place, réalisés par des associations ou prestataires spécialisés dans l’historique.

En Île-de-France, la médiévale la plus connue est sans doute celle de la ville de Provins.

Le décor à Montlhéry

Si je ne connaissais jusque là Montlhéry que pour ses magasins de moto sur la nationale, je fois reconnaître que je ne me doutais pas que la ville était si belle d’un point de vue architectural.

En me rendant à la médiévale, j’ai eu l’occasion de me balader quelque peu dans la ville, que j’ai trouvé charmante et un beau mélange d’ancien et de nouveau.

2

Arrivé au parc de la Souche, où la foire avait lieu, j’ai découvert un très beau parc, qui avait bien utilisé et aménagé pour l’occasion.

Des décors avaient été ajoutés pour agrémenter les murs historiques et les mettre en valeur, et plusieurs espaces vides avaient été complétés par des décors mobiles et des scènes.

Certains décors étaient simplement conçus pour le plaisir des yeux et la mise en situation, alors que d’autres avaient été prévus pour des activités. L’ensemble était globalement réussi et créait une ambiance efficace, colorée et festive.

12

Le public était d’ailleurs au rendez-vous, malgré la pluie, et certaines personnes sont même venues en costumes pour le plus grand plaisir des yeux.

10

Les activités

En plus des spectacles, dont je reparlerai juste après, le parc était l’endroit idéal pour installer des tentes et pouvoir flâner entre les différents espaces.

L’association les Regrattiers de l’histoire avait installé tout un village de tentes où chaque tente correspondait à un savoir-faire : de la broderie aux armures, en passant par la cuisine et les épices, de nombreux passionnés nous parlaient des différentes moeurs et méthodes du Moyen-Âge pour un effet immersif très réussi et des récits passionnants.

À un autre endroit, un espace dédié aux enfants rassemblait des démonstrations de jeux typiques du Moyen-Âge, jeux d’intérieur ou d’extérieur avec des bénévoles qui en expliquaient les règles et permettaient aux enfants de jouer.

11

Évidemment, des boutiques proposaient des produits d’inspiration médiévale, à base de cuir, de ferronnerie ou encore de tissus.

Les spectacles

De nombreux spectacles étaient proposés qui s’enchaînaient bien les uns les autres et tous avec un thème et un objectif différents.

  • la jonglerie

Si je n’avais pas spécialement prévu de regarder ce spectacle en arrivant, les horaires ont fait que je m’y suis arrêté quelques minutes pour le plus grand plaisir des yeux. Le jongleur, commençant son spectacle en jouant de la cornemuse, était drôle et plein de charisme pour un spectacle impressionnant et réussi.

22

  • les démonstrations

Parmi les spectacles que j’avais prévu de voir, une démonstration des machines de guerre. Si je ne savais pas trop à quoi m’attendre, la curiosité qui m’avait poussé à aller voir cette démonstration a été entièrement satisfaite.

20

Les deux présentateurs, drôles et eux aussi très charismatiques, nous plongeaient au coeur des guerres du Moyen-Âge avec démonstration de trébuchets, sorte de canon et autres engins de guerre utilisés par les soldats.

Ces démonstrations étaient participatives, pour le plus grand bonheur des enfants choisis, et interactives avec des tirs réels !

21

Accessoirement, les costumes étaient superbes, complexes et excentriques, patinés à souhait et parfaitement en accord avec les personnages.

  • les joutes

Le spectacle ayant eu le plus de public était évidemment le tournoi de chevalier. Autour d’une histoire qui voulait voir s’affronter le chevalier défendant la ville contre un chevalier d’une autre contrée, les deux cavaliers s’affrontaient à cheval sur des tâches différentes afin de montrer la variété des activités de tournoi.

 

Les costumes étaient superbes, les acteurs impliqués et professionnels, les cheveux magnifiques et bien dressés pour un spectacle prenant et encore une fois réussi.

19

  • les oiseaux

Pour finir, le dernier spectacle que je voulais voir a été un peu écourté à cause des intempéries, mais heureusement a eu lieu quand même grâce à l’engouement du public. Une démonstration de vol d’oiseaux de proie permettait de voir de près ces superbes rapaces et d’en entendre raconter les principales propriétés.

Un spectacle donc qui était moins immersif, mais tout aussi intéressant, avec des oiseaux magnifiques.

En résumé

Bien que je n’ai pas pu rester très longtemps sur place, je suis ravie d’avoir fait le déplacement pour découvrir un peu plus ce monde médiéval avec une reconstitution très vivante et que je recommande. J’espère sincèrement que la ville aura l’occasion d’en refaire l’année prochaine !

 

Pour aller plus loin :

La parole est à vous :

  • Avez-vous déjà été à une foire médiévale ? Si oui, laquelle ?
  • Trouvez-vous qu’une foire puisse faire vivre la vie d’une époque ? Ou est-ce insuffisant ?
  • Le Moyen-Âge est-il une époque qui vous plait ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements

Japan Expo 2017 – j’y étais !

Comme l’année dernière, j’ai eu l’occasion de me rendre à la Japan Expo à Paris Nord Villepinte. Retour sur cet évènement gigantesque.

Prélude

Ayant déjà été à la Japan Expo l’année passée, je savais globalement à quoi m’en tenir, et ce que j’attendais de l’évènement. Au centre de mes envies :

  • voir les concours cosplay
  • voir des cosplays à tous les coins de “rue”
  • discuter avec des cosplayeurs
  • voir des conférences cosplay
  • acheter du matériel cosplay
  • Retrouver des connaissances

 

Vous l’aurez compris : c’est principalement pour le cosplay que je me rends à la Japan Expo. Néanmoins, je regarde toujours le reste des stands et des activités pour faire un tour d’horizon plus large.

Cette année, je n’ai pu faire que trois jours sur les quatre, puisque je travaillais le jeudi. Néanmoins, j’ai bien profité des trois jours restants, et j’ai fait presque tout ce que j’avais l’intention de faire.

Choisir un cosplay

Ayant eu beaucoup moins de temps cette année que l’année dernière. Je n’ai pas terminé de nouveau costume pour cette année. J’ai donc choisi parmi les cosplays que j’avais déjà pour me rendre au salon. Et après avoir eu mal aux pieds pendant deux jours en cosplay (à marcher plus de 12000 pas par jour tout de même), j’ai décidé d’oublier les cosplays pour le dernier jour, et de venir dans une tenue toute simple rockabilly que j’ai achetée ! C’est une honte, bien sûr, mais mes pieds m’en remercient aujourd’hui ! Sans oublier que le dimanche est toujours le jour le plus peuplé, et que j’appréciais le fait d’avoir un costume léger.

 

Continue reading “Japan Expo 2017 – j’y étais !”

La Convention du Costume 2016

Durant ces 2 jours de la Convention du Costume au Kremlin-Bicêtre, le temps est passé trop vite ! Retour sur cette première édition.

L’organisation en amont

Voilà des mois que nous entendions parler de l’évènement via la page Facebook et toutes les annonces me donnaient de plus en plus envie que l’évènement ait lieu et d’y participer.

Il a fallu visiblement beaucoup de recherches de lieux, de recherche d’intervenants, d’organisation et de changement dans les plannings pour réussir à sortir un évènement à la fois riche et bien organisé, mais le résultat valait sincèrement le détour.

Les équipes d’organisations sur place étaient particulièrement avenantes et prévenantes et toute l’organisation des journées a été très bien gérée.

Je note au passage que le prix était parfaitement raisonnable moins de 20€ pour les deux jours, c’était amplement mérité !

 

Le programme

Le programme était riche et bien réparti entre :

  • des conférences ou des tables rondes, où des professionnels ou passionnés d’un domaine en particulier venaient en parler,
  • des démonstrations, ou l’intervenant montrait des exemples, des techniques, des matières, etc. qu’il utilise lui-même pour rendre le discours plus concret,
  • des ateliers où chacun mettait alors la main à la pâte pour apprendre à faire en pratiquant avec les conseils d’un artisan ou d’un habitué,
  • les concours de costumes,
  • et quelques petits bonus très sympathiques …

Pour ma part, j’ai eu l’occasion de faire un peu de chaque type d’activité et de voir donc tous les formats proposés

 

Continue reading “La Convention du Costume 2016”

Japan Expo – j’y étais !

Après 4 jours de Japan Expo à Paris Nord Villepinte, le retour à la réalité est à la fois appréciable et difficile. Aujourd’hui, retour sur cette Japan Expo 2016.

La préparation

Pour commencer, je dirai que ce n’était pas ma première convention, mais pas loin, et pas ma première Japan Expo, mais pas loin. Des conventions je n’en avais fait que quatre, et la première c’était la Japan Expo en 2013, une seule demi-journée, à l’animation d’un stand. Autant dire donc que je ne l’avais pas vécue de la même manière.

Encouragée par quelques amis, cette année je m’étais lancé le challenge d’assister aux quatre jours pour la vivre pleinement du début à la fin, et qui plus est, de la vivre en costumes ! La préparation a été longue puisque pour quatre jours de costumes, il m’a fallu quatre mois de préparation (en soirs et week-end, bien sûr, sinon ça aurait été plus rapide).

2

Et comme tout cosplayeur (ou presque), le costume du jeudi a été terminé le mercredi soir avant de se coucher …

L’arrivée

Après un petit repérage de plan, j’ai réussi à trouver une place gratuite, un peu loin de l’entrée, mais qui valait la marche pour éviter quatre jours de parkings payants.

Évidemment, plus on se gare loin, plus les premiers regards que l’on croise sont surpris de voir quelqu’un “habillé bizarrement”. Mais peu importe, quel que soit le jour la foule qui allait dans la même direction que moi m’a assez vite rassurée !

Continue reading “Japan Expo – j’y étais !”

La Maker Faire – A la foire de Paris

Aujourd’hui encore je vais sortir du cinéma puisque ce week-end je suis sortie de chez moi et je me suis rendue à la Foire de Paris et plus particulièrement dans le hall de la Maker Faire !

Quel rapport avec le costume ? Dans un premier temps, pas grand-chose puisque le mouvement Maker c’est beaucoup d’électronique et d’informatique. Mais en réalité, cela va beaucoup plus loin.

Petite définition de la Maker Faire

Ici, je vais reprendre la définition du site officiel de la Maker Faire Paris, que je trouve très juste :

Maker Faire est à la fois une fête de la science, une foire populaire et l’événement de référence de l’innovation partout dans le monde. Ce concept totalement unique regroupe stands de démonstration, ateliers de découverte, spectacles et conférences autour des thèmes de la créativité, de la fabrication, des cultures Do It Yourself et Makers. Cet événement réunit des passionnés de technologies, des artisans, des industriels, des amateurs, des ingénieurs, des clubs de science, des artistes, des étudiants et des Start’Up. Ensemble, ils forment la communauté des Makers et viennent pour montrer leurs créations et partager leurs connaissances. Les visiteurs affluent à Maker Faire pour entrevoir l’avenir et trouver l’inspiration pour devenir eux-mêmes des Makers. Depuis 2015, Maker Faire est présent dans plus de 160 villes dans le monde !

Le rapport au costume

Tout d’abord, si j’écris ce blog c’est parce que je suis une personne curieuse, qui s’intéresse à ce qui se passe autour d’elle. Des évènements comme la Maker Faire sont pour moi des sources d’idées géniales et je ressors toujours avec des milliers de projets en tête (que je n’aurai d’ailleurs pas toujours le temps de faire, mais ce n’est pas le sujet ici).

8

Ensuite, l’avantage du mouvement Maker est qu’il met à l’honneur une démarche créatrice. Que le produit final inclue de l’informatique, ou pas du tout dans certains cas, être un Maker c’est “faire” soi-même, et cela passe par tous les domaines et tous les matériaux.

4

Cette année, il y avait encore un nombre impressionnant d’imprimantes 3D de toutes les formes et de toutes les tailles. Ceux qui suivent mon twitter ou mon facebook savent que c’est quelque chose auquel je m’intéresse de près car l’impression 3D représente pour moi un potentiel en terme de détails, d’accessoires et de prototypage qui a un réel intérêt pour le costume et le cosplay.

6

Pour aller plus loin, les nombreuses découpeuses laser ajoutent une possibilité de découpe de matériaux, que ce soit du bois à l’origine, ou du papier (pour les patrons), du tissu (avec l’avantage de le tissus ne risque pas de bouger) ou même du cuir (pour un rendu fini impécable).

Ensuite, de nombreux exposants proposaient des matières pour du moulage, thermoformables ou simplement déformables qui ont, là aussi, un potentiel créatif intéressant.

5

A droite de l’entrée, le pôle mode m’a un peu plus déçue, dans le sens où les créateurs étaient assez similaires les uns aux autres dans leurs démarches. Quelques stands proposaient des vêtements intégrant de la lumière, mais la mise à en place ne m’a pas parut forcément pertinente et je ne m’y suis donc pas attardée.

Un peu partout, il était possible de participer à des ateliers directement sur les stands, qui allaient de la soudure d’un circuit imprimé, à la confection de structures en paille, le tout dans le but de rendre le spectateur acteur (ou “Maker). Un bon moyen de développer la créativité selon moi.

Au-delà de ça, bien sûr, de nombreux stands n’ayant aucun rappport de près ou de loin avec le costume, qu’il s’agisse de robot musiciens en récupération ou de stands de constructions en légos, mais qui permettent de s’ouvrir l’esprit et de faire un tour d’horizon de l’imaginaire des personnes présentes.

Et pour finir, d’un point de vue costume pur, il y a toujours quelques stands ou quelques personnes costumées qui peuvent avoir un rapport direct, comme c’était le cas ce week-end avec le stand de la société Angel Light notamment et ses grands costumes de dinosaure ou de predator.

En conclusion, je recommanderai fortement d’aller à la Maker Faire l’année prochaine à toute personne créative. Bien que le salon soit au coeur de la Foire de Paris, il y a une ambiance très différente, beaucoup plus chaleureuse et conviviale et beaucoup moins commerciale qui est très appréciable.

7

Pour aller plus loin :

La parole est à vous :

  • Avez-vous été à la foire de Paris ? Avez-vous vu la Maker Faire ?
  • Qu’en avez-vous pensé ?
  • Quel a été votre stand préféré ?
  • Avez-vous le sentiment d’être un Maker ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Le salon fantastique 2016

Ce week-end a eu lieu le 4ème salon Fantastique à l’Espace Champerret à Paris, et j’y étais !

Ce salon est tourné autour des mondes fantastiques, vous l’aurez compris, mais est loin d’être restrictif. Avec une entrée gratuite, tout le monde est le bienvenu, que ce soit les cosplayers, les geeks, les lecteurs (avec de nombreuses dédicaces d’auteurs), les amateurs d’arts et d’artisanat, ou même le commun des mortels venu voir le salon du livre dans l’espace adjacent.

Pour ma part, j’ai rencontré un grand nombre de gens charmants, vendeurs, auteurs et cosplayeurs, parfois tout cela en même temps. Le salon est petit, mais on ne s’y ennuie pas, notamment grâce aux activités organisées de part et d’autre.

Pour vous faire une idée de l’ambiance du salon, j’ai monté un reportage qui présente le salon et qui inclue des extraits des interviews que j’ai pu réaliser. Les interviews complètes seront très prochainement disponibles sur le blog, dans ce même article.

La parole est à vous :

  • Avez-vous été au Salon Fantastique ce week-end ?
  • Quel a été votre partie préférée ?
  • Quels sont vos salons préférés, à Paris ou ailleurs ?
  • Pourquoi aimez-vous aller à ce type de salons ?

 

Les reportages :

Create a free website or blog at WordPress.com.

Up ↑