Search

Dentelle & Pellicule

Un blog sur tout ce qui a trait au costume

Category

Uncategorized

Exposition l’art de DC Comics – l’Aube des Super Héros

Aujourd’hui j’ai réalisé que je n’ai jamais fait d’article sur des expositions. J’ai déjà parlé de salons ou de conventions, mais pas de musées ou d’expositions temporaires, donc je vais remédier à cela, avec l’exposition l’Art de DC Comics, l’Aube des Super Héros aux Arts Ludiques.

Le Musée des Arts Ludiques

Créé en 2013 à Paris, le Musée des Arts Ludiques est un espace d’expositions au coeur des Docks, la cité de la mode et du design.

Le musée est consacré aux arts ludiques, comme la bande dessinée, le manga, le cinéma, le cinéma et l’animation à travers le monde. Il accueille des expositions temporaires tout au long de l’année.

DC Comics

DC Comics est l’une des principales maisons d’édition de comics, ces bandes dessinées américaines. Aujourd’hui DC Comics est considéré comme un des créateurs majeurs de superhéros, principalement en concurrence avec Marvel, à la fois d’un point de vue bande dessinée, mais également en produits dérivés et adaptations cinématographiques.

C’est dans les maisons DC Comics que sont nés des personnages emblématiques comme Batman et Superman, ainsi que The Flash, Arrow ou encore les membres de la Suicide Squad.

L’exposition

L’exposition l’Art de DC Comics, l’Aube des Super Héros retrace l’histoire du studio de comics américains, à travers ses principaux personnages emblématiques.

Continue reading “Exposition l’art de DC Comics – l’Aube des Super Héros”

Advertisements

Le chaperon rouge – Un film de Catherine Hardwicke

Aujourd’hui, regardons ensemble les costumes d’un film très mystérieux, le Chaperon Rouge, de Catherine Hardwicke.

Alerte SPOILERS l’article évoque des points importants du suspens du film

Le Synopsis

Dans un village où la menace du loup-garou pèse, la famille de Valérie est menacée. Elle va devoir apprendre à suivre son instinct pour résoudre le mystère et sauver ceux qu’elle aime …

Ma critique du film

Vous l’avez sans doute compris (voire je l’ai déjà dit) j’aime beaucoup les films basés sur les contes de fées. Que ce soit Les Frères Grimm, Maléfique, ou Into The Woods, j’aime les films qui partent de ces contes que nous connaissons tous et en produisent une version adulte, modifiée, et parfois inversée.

Et si le seul fait que le film soit basé sur une des histoires les plus connues des contes de Grimm n’avait pas suffi, l’affiche du film à sa sortie avait fini de me convaincre de regarder ce film. En outre, Amanda Seyfried fait partie des actrices que j’apprécie et qui peuvent également à elles seules me convaincre de voir un film.

Somme toute, le film a pour moi plusieurs atouts :

  • Il est fortement travaillé visuellement. Je vais parler ici des costumes, mais d’une manière générale l’esthétique du film est à la hauteur de l’affiche, avec un fort jeu sur les couleurs.
  • L’histoire est plus complexe qu’il n’y parait au début. Oui, il s’agit du petit chaperon rouge, mais l’histoire n’est pas pour autant prévisible et la solution de l’énigme n’est pas toute trouvée.
  • Les références au conte sont nombreuses. De la grand-mère qui vit dans les bois au chaperon en lui-même, le film regorge d’indices qui nous rappellent les paroles du conte sans pour autant qu’elles paraissent forcées et mal utilisées. Chacune des phrases clef à un but, et fait avancer l’histoire.
  • Petit détail qui ne gâche rien pour moi, la jeune fille de l’histoire, Valerie était plus âgée que l’enfant du conte, la réalisatrice a pu ajouter des intrigues amoureuses à l’intrigue globale du conte. Si certains fans de contes de fées seront un peu déçus par ce point, pour ma part ça ne peut qu’ajouter eu piment à l’ensemble.

Les costumes de Cindy Evans

Continue reading “Le chaperon rouge – Un film de Catherine Hardwicke”

La 1ère médiévale de Monthléry

Ce week-end je suis sortie de chez moi pour me rendre à la première médiévale de la ville de Montlhéry, dans le 91, et aujourd’hui je vous en parle.

Une médiévale, vous dites ?

Bien que je n’aie pas trouvé de définition officielle d’une médiévale, il s’agit d’une foire qui sert de reconstitution, afin de faire découvrir les moeurs et produits de l’époque médiévale. Le plus souvent, ces foires se situent en extérieur, dans des villes où des constructions historiques sont encore présentes, permettant un décor immersif.

La présence d’échoppes est souvent ce qui permet à la foire de vivre, tandis qu’au détour des chemins spectacles et démonstrations prennent place, réalisés par des associations ou prestataires spécialisés dans l’historique.

En Île-de-France, la médiévale la plus connue est sans doute celle de la ville de Provins.

Le décor à Montlhéry

Si je ne connaissais jusque là Montlhéry que pour ses magasins de moto sur la nationale, je fois reconnaître que je ne me doutais pas que la ville était si belle d’un point de vue architectural.

En me rendant à la médiévale, j’ai eu l’occasion de me balader quelque peu dans la ville, que j’ai trouvé charmante et un beau mélange d’ancien et de nouveau.

2

Arrivé au parc de la Souche, où la foire avait lieu, j’ai découvert un très beau parc, qui avait bien utilisé et aménagé pour l’occasion.

Des décors avaient été ajoutés pour agrémenter les murs historiques et les mettre en valeur, et plusieurs espaces vides avaient été complétés par des décors mobiles et des scènes.

Certains décors étaient simplement conçus pour le plaisir des yeux et la mise en situation, alors que d’autres avaient été prévus pour des activités. L’ensemble était globalement réussi et créait une ambiance efficace, colorée et festive.

12

Le public était d’ailleurs au rendez-vous, malgré la pluie, et certaines personnes sont même venues en costumes pour le plus grand plaisir des yeux.

10

Les activités

En plus des spectacles, dont je reparlerai juste après, le parc était l’endroit idéal pour installer des tentes et pouvoir flâner entre les différents espaces.

L’association les Regrattiers de l’histoire avait installé tout un village de tentes où chaque tente correspondait à un savoir-faire : de la broderie aux armures, en passant par la cuisine et les épices, de nombreux passionnés nous parlaient des différentes moeurs et méthodes du Moyen-Âge pour un effet immersif très réussi et des récits passionnants.

À un autre endroit, un espace dédié aux enfants rassemblait des démonstrations de jeux typiques du Moyen-Âge, jeux d’intérieur ou d’extérieur avec des bénévoles qui en expliquaient les règles et permettaient aux enfants de jouer.

11

Évidemment, des boutiques proposaient des produits d’inspiration médiévale, à base de cuir, de ferronnerie ou encore de tissus.

Les spectacles

De nombreux spectacles étaient proposés qui s’enchaînaient bien les uns les autres et tous avec un thème et un objectif différents.

  • la jonglerie

Si je n’avais pas spécialement prévu de regarder ce spectacle en arrivant, les horaires ont fait que je m’y suis arrêté quelques minutes pour le plus grand plaisir des yeux. Le jongleur, commençant son spectacle en jouant de la cornemuse, était drôle et plein de charisme pour un spectacle impressionnant et réussi.

22

  • les démonstrations

Parmi les spectacles que j’avais prévu de voir, une démonstration des machines de guerre. Si je ne savais pas trop à quoi m’attendre, la curiosité qui m’avait poussé à aller voir cette démonstration a été entièrement satisfaite.

20

Les deux présentateurs, drôles et eux aussi très charismatiques, nous plongeaient au coeur des guerres du Moyen-Âge avec démonstration de trébuchets, sorte de canon et autres engins de guerre utilisés par les soldats.

Ces démonstrations étaient participatives, pour le plus grand bonheur des enfants choisis, et interactives avec des tirs réels !

21

Accessoirement, les costumes étaient superbes, complexes et excentriques, patinés à souhait et parfaitement en accord avec les personnages.

  • les joutes

Le spectacle ayant eu le plus de public était évidemment le tournoi de chevalier. Autour d’une histoire qui voulait voir s’affronter le chevalier défendant la ville contre un chevalier d’une autre contrée, les deux cavaliers s’affrontaient à cheval sur des tâches différentes afin de montrer la variété des activités de tournoi.

 

Les costumes étaient superbes, les acteurs impliqués et professionnels, les cheveux magnifiques et bien dressés pour un spectacle prenant et encore une fois réussi.

19

  • les oiseaux

Pour finir, le dernier spectacle que je voulais voir a été un peu écourté à cause des intempéries, mais heureusement a eu lieu quand même grâce à l’engouement du public. Une démonstration de vol d’oiseaux de proie permettait de voir de près ces superbes rapaces et d’en entendre raconter les principales propriétés.

Un spectacle donc qui était moins immersif, mais tout aussi intéressant, avec des oiseaux magnifiques.

En résumé

Bien que je n’ai pas pu rester très longtemps sur place, je suis ravie d’avoir fait le déplacement pour découvrir un peu plus ce monde médiéval avec une reconstitution très vivante et que je recommande. J’espère sincèrement que la ville aura l’occasion d’en refaire l’année prochaine !

 

Pour aller plus loin :

La parole est à vous :

  • Avez-vous déjà été à une foire médiévale ? Si oui, laquelle ?
  • Trouvez-vous qu’une foire puisse faire vivre la vie d’une époque ? Ou est-ce insuffisant ?
  • Le Moyen-Âge est-il une époque qui vous plait ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Thriller – Michael Jackson

Cette semaine, un collègue m’a remontré le magnifique clip vidéo de la chanson Thriller, de Michael Jackson, et aujourd’hui j’avais envie d’en parler.

Pourquoi ce clip ?

Si la chanson Thriller est une des plus connues de Michael Jackson, c’est également ma favorite. J’aime l’ambiance construite autour de la musique qui raconte une histoire. Enfant, j’écoutais souvent l’album de Michael Jackson de ma maman, et il n’était pas rare que je relance plusieurs fois cette chanson.

Ma mère n’étant pas une fan de films d’horreur, je n’en ai que très peu vu dans ma jeunesse, et ils avaient donc toujours beaucoup d’impact. Cette chanson me donnait donc sûrement un petit rappel d’interdit et d’adrénaline … De plus, les sons de cette musique font pour moi appel aux sens et à l’imagination et sont presque visuels (si vous voyez ce que je veux dire).

Il m’a fallu plus de temps pour voir le clip (car internet n’était pas si répandu à mon époque), mais je dois reconnaître que c’est également un de mes favoris de Michael Jackson, notamment parce qu’il y a un véritable effort de développement d’un univers, qui correspond en plus à ce que j’imaginais de la musique.

Les costumes et autres …

Continue reading “Thriller – Michael Jackson”

1000 Dessous – Histoire de la lingerie – Gilles Néret

Aujourd’hui, je voulais repartir un peu dans les livres, avec un très beau livre qui traite des dessous féminins : 1000 Dessous, Histoire de la Lingerie, de Gilles Néret aux éditions Taschen.

Le livre :

Le nom du livre n’est pas très mystérieux, et donc le livre parle bien de lingerie, et plus particulièrement de lingerie féminine.

3

Le sujet des dessous est un sujet souvent traité par les livres d’histoire du costume, mais rarement isolé comme ici pour en faire une histoire à part entière. Car finalement, les dessous, loin d’être de simples supports aux vêtements, ont un rôle à part entière dans l’histoire du costume, et de la féminité.

4

Mon avis :

Continue reading “1000 Dessous – Histoire de la lingerie – Gilles Néret”

Sword Art Online Movie – Bande-Annonce

Aujourd’hui, pour la première fois (je crois) je veux parler d’une bande-annonce d’anime, avec le très connu Sword Art Online qui sortira prochainement en film, par Tomohiko Itō.

L’histoire

En 2026, alors que les vies ont repris leurs cours, un nouveau système de MMORPG fait son apparition sur le marché, à travers un système immersif en réalité augmentée. Si le jeu est très populaire, nos héros vont bientôt découvrir les dessous du système …

Mon avis

J’étais tombée par hasard sur Sword Art Online il y a quelque temps, et j’avais tout de suite accroché à l’histoire, que j’avais trouvée intéressante, intrigante et bien menée. Je n’ai pas encore pour ma part eu l’occasion de voir la saison 2 de l’anime, mais pour autant j’ai eu envie de découvrir cette bande-annonce.

J’ai d’abord été surprise de voir qu’il s’agissait d’une suite, et non pas simplement d’un long métrage sur le thème SAO. Je trouve que c’est une très bonne idée d’étendre l’univers plutôt que de le reproduire, et il est appréciable que le grand écran ne vole pas au spectateur l’envie de voir une suite.

En revanche, je pense réellement que la série est nécessaire, puisque les quelques images de la bande-annonce semblent partir du principe que SAO est connu du spectateur et que les personnages lui sont familiers. Cela dit, je conseille la série …

Au-delà de ça, la bande-annonce est très brève et les images s’enchaînent rapidement. L’univers est clairement identifiable comme de la réalité augmentée et on comprend donc visuellement que le système a changé et que le risque n’est évidemment pas le même que dans SAO. Bien sûr, il est également évident que le jeu va se compliquer, d’une manière ou d’une autre, mais le mystère reste heureusement entier.

Ce que j’ai également apprécié dans cette bande-annonce, c’est que l’identification pour le spectateur des personnages principaux se fait à travers leur silhouette complète. Pas seulement leur visage ou leur coiffure, mais bien leurs tenues également, notamment Yui, sous la première forme qu’elle emprunte au début du premier jeu.

En revanche, il semble que les costumes aient peu évolué dans ce nouvel univers, restant sur du classique de costume de MMORPG, mais il y aura néanmoins sans doute quelques surprises, notamment à travers les costumes lumineux de ce qui semble être le méchant, qui semblent plus empruntés à l’univers de TRON qu’aux univers de fantasy des MMORPG.En conclusion, je pense que ce film pourrait être un plus pour tous les fans de l’univers de SOA, et je conseille la série à tous ceux qui aiment l’univers des jeux vidéos, et réfléchir sur les enjeux qui se développent à travers les technologies développées.

Sortie aujourd’hui, le 17 mai 2017

Complétez votre médiathèque

La parole est à vous :

  • Qu’avez-vous pensé de la bande-annonce ?
  • Aviez-vous vu la série ?
  • Irez-vous voir le film ?
  • Avez-vous d’autres liens concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Le 25ème anniversaire de Disneyland Paris – 12 avril 2017

Aujourd’hui, j’avais envie de parler du spectacle unique qui a eu lieu mercredi dernier à Disneyland Paris : il s’agissait du lancement de la journée du 25ème anniversaire de Disneyland Paris.

Bien qu’il y ait eu d’autres spectacles dans la journée, je trouve que celui-ci vallait vraiment le coup d’être mentionné, tant par l’originalité du spectacle que par la variété des costumes et des personnages présents, ainsi que pour les quelques surprises …

Bon anniversaire Disneyland Paris

Si les célébrations du 25ème anniversaire ont commencé depuis quelques temps, le jour du 12 avril était particulier, avec deux spectacles uniquement ce jour là, dont le spectacle du matin, à 9h qui célébrait le parc.

Le spectacle durait près de 40 min, ce qui est très long pour une parade, avec près de 150 personnages et plus de 180 danseurs, du jamais vu dans le parc français. Et d’ailleurs, nombreux étaient les personnages sur cette parade qui n’avaient jamais été vus en France, puisqu’il s’agissait de costumes importés depuis les autres parcs du monde.

Le spectacle était séparés en plusieurs parties. Après une courte introduction avec Mickey et ses amis, les groupes suivants rendaient chacun hommage à une partie du parc, suivis ensuite par un hommage aux 25ans, avec le mot de la présidente, Catherine Powell, et le retour de Mickey et ses amis en tenues 25ème, puis pour finir la surprise de l’arrivée d’un millier de cast member par le château pour une chorégraphie en descendant Main Street.

Continue reading “Le 25ème anniversaire de Disneyland Paris – 12 avril 2017”

Blog at WordPress.com.

Up ↑