Aujourd’hui, je retourne dans les dessins animés de Disney avec le film Cendrillon.

Le synopsis du film

Après la mort de son père, Cendrillon est élevée  par sa cruelle belle-mère qui la traite comme une servante. Un jour, une lettre arrive du palais qui annonce un bal …

Les costumes de Cendrillon

Si Cendrillon n’est pas une princesse au début du film, elle est tout de même déjà de la noblesse du pays.

Dans les premières images, nous la découvrons enfant, avec son père, dans une très belle robe bleue à noeuds. Si cette robe ne reste pas longtemps dans le film, elle se retrouve à travers des détails dans les autres tenues de la jeune fille, comme si cette image gravée dans sa propre mémoire correspondait à son image du bonheur.

2

Le bleu est clairement déterminé comme la couleur représentative de la jeune fille à ce moment, et lorsque nous la retrouvons, des années plus tard, c’est dans une chemise de nuit bleue.

Dans ces premières images, nous retrouvons donc sa couleur prédominante, ainsi que la couleur de son présent : le marron à travers la couverture.

3

Cendrillon est ici présentée comme la version plus âgée de la petite fille des premières images : avec sa robe bleue, ses nattes et les rubans qui les nouent, elle donne un sentiment de petite fille. C’est d’ailleurs une scène où elle rêve d’une vie différente, comme une petite fille rêverait d’être adulte.

Puis c’est le retour à la réalité, et elle doit s’habiller. C’est également une des seules princesses qu’on voit s’habiller et se coiffer.

4

Dans cette scène, nous voyons qu’elle troque sa chemise de nuit qui lui correspond, contre une tenue qui représente l’image de sa famille adoptive. Le seul bleu qui y est présent est délavé, caché par la robe et le tablier. Le reste est marron et blanc, couleur de terre et de travail.

5

Un aspect amusant de cette préparation est le “nettoyage” de la tenue de Cendrillon par les souris. Bien qu’elles se contentent de l’épousseter et le raccommoder, il est amusant de voir qu’il y a un processus de réparation du vêtement.

Plus tard, lorsque Cendrillon chante et se permet de rêver à nouveau, les bulles de savon reportent son image : ici le marron s’est à nouveau transformé en bleu, comme si sa véritable personnalité transparaissait. Notons également que le haut de la robe est à ce moment-là devenu rose, comme la robe qu’elle a hérité de sa mère et que nous allons découvrir plus tard.

6

7

Vient ensuite le passage où elle sort cette fameuse robe rose pour la remettre “au goût du jour”. Il est amusant de voir que la mode de la robe ne correspond à rien d’historique à ce moment-là.

8

Quant à Cendrillon, on découvre qu’elle a dans ses affaires un livre de couture qui rappelle les gravures de mode et magazines des années 40 et 50, que toute ménagère devait avoir dans sa bibliothèque …

9

Puisqu’elle n’a pas le temps de coudre sa robe, ses amies les souris le font à sa place. Il est amusant ici de noter :

  • que la couture d’une robe est très simple (bien sûr)
  • que les noeuds se font tout seuls ou presque et tiennent sans couture
  • que les souris passent du temps à coudre un col qui n’est ni sur la première version de la robe, ni sur la deuxième une fois terminé (mais où est donc passé ce col en dentelle ?)
  • que la construction élude toute la partie complexe de la construction

Bien sûr, soyons indulgents, il s’agit d’un dessin animé. Le résultat est finalement assez surprenant puisque la robe reste rose bonbon, comme un rêve de petite fille qui ne se connait finalement pas bien. En effet, la couleur de Cendrillon est toujours le bleu …

Cette tenue symbolise finalement son rêve de petite fille : les noeuds (y compris sa coiffure), le rose, et le blanc en petites proportions.

Une fois habillée, Cendrillon rejoint ses belles-soeurs pour se rendre au bal. Bien sûr, la méchanceté et la jalousie des soeurs et de sa belle-mère vont détruire sa robe, détruisant symboliquement ses rêves avec.

13

Désespérée, Cendrillon va donc se tourner vers sa marraine la bonne fée, qui va sauver sa soirée. À première vue, la marraine connait mieux Cendrillon que ses amis puisque la robe qu’elle lui propose est presque bleue : il s’agit d’un blanc bleuté.

La forme de la robe est très différente de la précédente : choisie par la fée, Cendrillon se transforme en femme, plutôt qu’en petite fille avec l’accent mis sur sa taille et ses hanches. Elle est forte et prête à saisir son destin à présent.

14

Sa couleur va même correspondre à la tenue du prince, pour montrer immédiatement qu’ils forment le couple parfait.

15

Une fois de retour dans sa tenue détruite, passé les douze coups de minuit, Cendrillon conserve la clef de l’intrigue : la pantoufle de verre, elle aussi d’un blanc bleuté.

16

Pour terminer, et dans les quelques dernières secondes du film, nous découvrons Cendrillon dans une robe de mariée blanche, la tête couverte par un voile. Il est amusant de voir ici que sa tenue n’est finalement pas assortie au prince, petit détail surprenant.

17

Sur le chemin du carrosse, elle perd à nouveau sa pantoufle, qui semble être la même que celle qu’elle avait déjà perdue au bal.

Pour aller plus loin :

Quelques articles :

Compléter votre Médiathèque :

Des patrons pour cosplayer : (les patrons sont des inspirations ou bases qu’il faut modifier pour obtenir le costume final ; la liste est non exhaustive)

La parole est à vous :

  • Trouvez-vous que les costumes de Cendrillon puissent refléter sa personnalité ?
  • Quelle est votre tenue préférée ou la plus représentative ?
  • Quel est votre personnage Disney préféré ?
  • Avez-vous d’autres liens à donner concernant cet article ?

Dites-moi tout en commentaire …

Advertisements